Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse à l'annonce d'une forte augmentation des stocks aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont nettement baissé mercredi à New York, sous le coup d'une augmentation bien plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis, qu'aucun recul de la production n'est venu compenser.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a perdu 1,09 dollar à 45,20 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a baissé plus modestement de 86 cents à 47,85 dollars le baril sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le rapport (du ministère américain de l'Energie sur les stocks) poussait à la baisse, et on a eu une réaction baissière", a résumé Matt Smith, chez ClipperData.

Il a noté toutefois que la surprise n'était pas totale, puisque dès mardi soir l'association professionnelle API avait tablé sur une nette augmentation de 7,1 de millions de barils des stocks de brut. Les chiffres officiels ont été encore plus négatifs dans un contexte de surabondance de l'offre, avec une augmentation des stocks de 8 millions de barils.

Les experts interrogés par l'agence Bloomberg prévoyaient en moyenne que les réserves progresseraient de seulement 3,75 millions de barils.

Plus inquiétant encore, d'après M. Smith, les stocks ont augmenté alors même que les raffineries ont augmenté leur cadence et donc leur utilisation des quantités disponibles.

Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank, a noté que cette forte hausse des stocks était imputable à une augmentation des importations de brut (+156.000 barils par jour).

"Les réserves de pétrole sont désormais supérieures de 110 millions de barils à la moyenne des cinq dernières années, ce qui limite tout rebond des prix", notait-il.

"La seule chose qui nous a un peu sauvés, c'est la baisse plus forte qu'attendu des réserves d'essence et de produits distillés", de 1,5 et 2,6 millions de barils respectivement, "cela nous a aidés à réduire un peu les pertes", a fait valoir M. Smith.

En revanche le chiffre de la production de brut, très surveillé par les investisseurs, n'a guère apporté de réconfort en montrant qu'elle était restée stable à 9,096 millions de barils par jour.

Toutefois M. Smith a jugé qu'il ne fallait pas s'inquiéter de cette stagnation, alors que de nombreux investisseurs tablent sur un repli de la production de pétrole américaine pour corriger un peu la surabondance actuelle.

"Nous savons d'après les rapports mensuels du DoE que la production dérive en baisse", a-t-il dit.


(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse à l'annonce d'une forte augmentation des stocks aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite