Menu
RSS

Les pays du Golfe en position de force pour s'adapter aux prix bas du pétrole

Prix du pétrole Emirats Arabes Unis dubaïDubaï: Les monarchies du Golfe doivent prendre des mesures significatives et durables pour s'adapter aux prix bas du pétrole et sont en position de force pour le faire grâce à leurs importantes réserves financières, estime le Fonds monétaire international (FMI).
Dans ses prévisions régionales publiées mercredi, le FMI recommande notamment aux pays du Golfe de réduire le poids de leur secteur public et diversifier leurs sources de revenus.

Ils doivent (...) équilibrer leurs dépenses en fonction de la nouvelle réalité des prix pétroliers, a expliqué à l'AFP à Dubaï le directeur du FMI pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale, Massoud Ahmed, pour lequel la baisse du prix du pétrole devrait perdurer à moyen terme.

Selon M. Ahmed, les budgets des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG - Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Oman, Qatar et Koweït) devraient connaître cette année un déficit moyen de 13% de leur PIB.

Sur les cinq prochaines années, le montant combiné de ces déficits devrait dépasser les 1.000 milliards de dollars, à cause de la baisse à 50 dollars du prix du baril (contre 115 dollars en juin 2014) sous l'effet d'une abondance de l'offre et d'une faible demande, a-t-il ajouté.

Pour 2015, le FMI prévoit une croissance de 3,25% des économies du CCG et de 2,75% en 2016, contre 3,5% en 2014.

La plupart des gens croient aujourd'hui que les prix du pétrole vont remonter un peu (...) Mais d'ici 2020, on s'attend à des prix d'un niveau comparable à celui des années 1960 plutôt qu'à celui des dernières années, a souligné M. Ahmed.

Cela signifie que la plupart de ces pays doivent prendre, au niveau fiscal, des mesures significatives et durables d'ajustement, a-t-dit.

Au niveau des dépenses publiques, M. Ahmed juge nécessaire de réduire les subventions et la masse salariale des employés d'Etat.

La plupart des nationaux dans les pays du CCG travaillent dans le secteur public et ce modèle doit changer dans les prochaines années, a indiqué Massoud Ahmed.

Il a vu un bon exemple dans la récente décision des Emirats de lever les subventions sur les carburants. Le Koweït a réduit les subventions sur le diesel et le kérosène et d'autres pays du Golfe envisagent de s'attaquer au problème des subventions.

Les dépenses publiques doivent également être modérées en mettant l'accent sur l'efficacité, a-t-il estimé, en notant que, déjà, certains projets ont été stoppés ou remis à plus tard.

- Envisager la TVA

Concernant la diversification des sources de revenus, M. Ahmed a recommandé l'introduction de la TVA dans ces pays à faible taux de taxation.

Plusieurs des pays du CCG envisagent cette possibilité pour avoir des sources de revenus en dehors du pétrole, a-t-il dit. Il y a des choix difficiles à faire mais il est important que chaque pays définisse ce qu'il y a à faire (...) et dresse des plans à moyen terme.

La plupart des économies du Golfe ont la capacité de s'adapter à la nouvelle réalité du marché pétrolier grâce à leurs réserves financières.

Les pays du CCG ont très intelligemment accumulé des réserves financières lorsque le pétrole était à la hausse. Cela les met aujourd'hui en bonne position pour absorber le choc de la baisse des prix.

M. Ahmed a par ailleurs estimé que ces pays devraient utiliser ces réserves pour s'adapter par étapes et en prenant le temps qu'il faut.

Ce sont des économies solides ayant beaucoup de réserves et la capacité d'aller emprunter sur le marché financier, ce qui les met en position de force, a conclu le responsable du FMI.



(c) AFP

Commenter Les pays du Golfe en position de force pour s'adapter aux prix bas du pétrole

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Le pétrole en Arabie Saoudite


mardi 16 mai 2017

Pétrole: Koweït soutient Ryad et Moscou sur la réduction de …

Koweït: Le Koweït a apporté mardi son soutien total à l'appel de l'Arabie saoudite et de la Russie pour une extension de...

lundi 15 mai 2017

Pétrole: Moscou et Ryad veulent réduire l'offre de pétrole j…

Moscou: La Russie et l'Arabie Saoudite, deux des plus grands producteurs de pétrole dans le monde, se sont prononcés lundi dans un...

lundi 08 mai 2017

Pétrole: Moscou et Ryad pour une extension de l'accord de ré…

Moscou: Les deux plus grands producteurs de pétrole, la Russie et l'Arabie Saoudite, ont évoqué lundi une extension de l'accord de réduction...


-Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

Le pétrole au Qatar


jeudi 27 avril 2017

Pétrole: le marché se rééquilibre grâce à l'accord de réduct…

Istanbul: Le ministre de l'Energie du Qatar, Mohamed Saleh al-Sada, a estimé jeudi que le marché pétrolier avait amorcé un "rééquilibrage" favorisé...

mercredi 08 février 2017

Pétrole: le marché "réagit bien" à la réduction de…

Doha: Le président en exercice de l'Opep, le Qatari Mohamed Saleh al-Sada, a estimé mercredi que le marché pétrolier réagissait "bien" à...

lundi 06 février 2017

Pour le PDG de Qatar Petroleum, Trump est "très positif…

Doha: Le président du géant pétrolier Qatar Petroleum (QP) a balayé lundi les craintes que la politique du président américain Donald Trump...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Qatar

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

jeudi 25 mai 2017 à 20:58

Le pétrole chute, déception après l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une chute jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 25 mai 2017 à 19:26

Le pétrole décroche de plus de deux dollars le baril après l…

New York: Les cours du pétrole décrochaient jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de prolonger de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite