Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole s'enfonce dans le rouge, lesté par le ralentissement de la croissance chinoise

prix du petrole LondresLondres: Les cours du brut continuaient à perdre du terrain lundi en fin d'échanges européens, plombés par de nouveaux indicateurs chinois faisant craindre un ralentissement de la demande de brut du premier importateur de pétrole au monde.
Vers 17H55 GMT (18H55 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 49,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,39 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre perdait 1,13 dollar à 46,13 dollars.

La production industrielle chinoise a ralenti en septembre pour s'afficher en hausse de 5,7% sur un an, contre 6,1% en août, et la croissance du produit intérieur brut de l'ensemble du troisième trimestre s'est établie à 6,9%, sa pire performance depuis 2009.

Le ralentissement de la croissance de la demande chinoise de brut, qui, selon Seb Markets, a décliné de 1,8 point sur un an en septembre, a notamment pesé sur les cours.

La réaction du marché est un peu exagérée car en y regardant de plus près, la croissance chinoise n'est pas si mauvaise que cela, estimait pour sa part Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

L'économie est en phase de transition vers une société de consommation et ne peut plus prétendre à un rythme de croissance annuelle proche de 10% comme sur la période 1979-2012, poursuivait-il, même si c'est un nouvel élément qui renforce la perception de déséquilibre sur le marché pétrolier, concédait l'analyste.

De plus, la perspective d'une réunion +technique+ de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ne suffisait pas à contrebalancer les effets négatifs du ralentissement économique chinois sur les cours, jugeait pour sa part Jasper Lawler chez CMC Market.

De nombreux analystes estimaient en effet que la réunion technique entre membres de l'Opep et pays hors-Opep, qui se tiendra à Vienne mercredi, ne devrait pas se traduire par des actions significatives pour le marché.

Il y a peu de signes de coopération entre la Russie et l'Opep concernant la production de pétrole et il est peu probable que le Venezuela ait suffisamment d'emprise sur le reste du cartel pour encourager un changement de politique en faveur d'une réduction de la production, ajoutait-il.

Au mieux une fourchette de prix équitable pourrait être annoncée par l'Opep pour guider le marché, soulignait Adam Longson, analyste chez Morgan Stanley.

Et s'il y avait un accord, il serait selon lui inefficace car il donnerait la possibilité à d'autres producteurs de profiter d'une éventuelle hausse des prix pour augmenter leur production.

jra/cv/pb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

SEB SA

MORGAN STANLEY



(c) AFP


Commenter Le pétrole s'enfonce dans le rouge, lesté par le ralentissement de la croissance chinoise


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite