Menu
RSS

Halliburton souffre de la baisse des prix du pétrole: perte nette au 3T

prix du petrole New YorkNew York: Le groupe de services pétroliers américain Halliburton continue de souffrir du ralentissement de l'activité dans le secteur et a subi une perte nette au troisième trimestre, même si ses résultats ajustés se sont montrés supérieurs aux attentes, selon un communiqué publié lundi.
Le groupe a affiché une perte de 53 millions de dollars comparée à un bénéfice net de 1,2 milliard de dollars sur la même période l'an passé, précise-t-il.

Mais une fois ces résultats lestés d'éléments exceptionnels, le groupe américain est dans le vert: le bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, s'élève ainsi à 31 cents par action, là où les attentes des analystes étaient de 27 cents.

Le chiffre d'affaires s'est toutefois montré inférieur aux attentes (5,64 milliards de dollars) à 5,58 milliards de dollars, en chute de 36% sur un an.

Halliburton a inscrit sur l'exercice des charges exceptionnelles de 257 millions de dollars (30 cents par action) liées aux quelques 16.000 suppressions d'emplois annoncées depuis 2014 et la baisse des prix du pétrole sur les marchés mondiaux.

A la suite de l'annonce de ces résultats, l'action du groupe baissait de 1,01% à 37,43 dollars vers 14H20 GMT à Wall Street.

Schlumberger, l'un des principaux concurrents d'Halliburton, avait annoncé la semaine dernière une division par trois de son bénéfice trimestriel à 989 millions de dollars.

Nous sommes satisfaits de nos résultats trimestriels, surtout la résistance de nos activités à l'international où nous avons fait mieux que nos principaux concurrents à la fois d'un trimestre sur l'autre et sur un an, pour le chiffre d'affaires et les marges, a affirmé le président d'Halliburton, Jeff Miller, cité dans le communiqué.

Les activités en Amérique du nord ont baissé plus que les autres avec une perte opérationnelle de 8 millions de dollars sur le trimestre pour un bénéfice opérationnel de 906 millions de dollars sur la même période l'an passé.

En Amérique latine, le bénéfice opérationnel s'est établi à 108 millions de dollars (-22%), en Europe/Afrique et pays de l'ex- Communauté des Etats Indépendants il est de 150 millions de dollars (-31%) et en Afrique/Moyen-Orient il a progressé de 14% à 298 millions de dollars.

Par secteur d'activités, la production a vu son bénéfice opérationnel chuter de 64% à 938 millions de dollars. Pour le forage, la baisse est plus limitée (-12%) à 1,1 milliard de dollars.

Le PDG du groupe, David Lesar, a toutefois souligné lors d'une conférence téléphonique avec des analystes qu'il était satisfait des opérations en Amérique du nord où les forages menés à leur terme par le groupe sur le trimestre sous revue n'ont baissé que de 18% alors que la baisse générale du nombre de puits en activité est de 58%.

Cela illustre clairement un mouvement de +fuite vers la qualité+ qui accompagne la baisse du marché et cela nous positionne favorablement pour le jour où le marché repartira, a-t-il estimé.

Halliburton est en passe de fusionner avec son concurrent Baker Hughes mais doit toujours recevoir l'accord des autorités de la concurrence américaines. Les deux groupes ont annoncé fin septembre des nouvelles cessions d'activités pour tenter d'obtenir cet aval.

M. Lesar a rappelé lundi que l'échéance pour répondre aux exigences des autorités de la concurrence est maintenant fixée à la mi-décembre. Halliburton a inscrit sur le trimestre une charge de 62 millions de dollars liée à cette acquisition, soit de même montant que celle inscrite sur le trimestre précédent.

Concernant les perspectives pour l'exercice en cours et l'avenir, M. Lesar a affirmé qu'elles étaient au mieux difficiles à discerner.

Je n'ai jamais vu un marché avec aussi peu de visibilité au cours de mes 22 années passées dans ce secteur, a-t-il déclaré.

Il prévoit un fort ralentissement de l'activité sur le trimestre en cours, notamment en décembre, et a estimé que le premier trimestre pourrait bien ressembler au quatrième, représentant le point bas du cycle.

jld/lo/tes

HALLIBURTON

SCHLUMBERGER

BAKER HUGHES



(c) AFP

Commenter Halliburton souffre de la baisse des prix du pétrole: perte nette au 3T

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 29 juin 2017 à 15:29

Le pétrole porté à New York par une baisse de la production …

New York: Les cours du pétrole ont entamé la séance en hausse jeudi, toujours épaulés par l'annonce d'une baisse de l'extraction de...

jeudi 29 juin 2017 à 12:57

Le pétrole monte, toujours aidé par des données américaines

Londres: Les prix du pétrole montaient toujours jeudi en cours d'échanges européens, évoluant à leurs plus hauts niveaux en deux semaines, aidés...

jeudi 29 juin 2017 à 07:15

Le pétrole poursuit sa timide remontée en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de remonter en Asie jeudi, profitant de l'annonce d'une baisse de la production américaine de brut.

mercredi 28 juin 2017 à 21:03

Le pétrole profite d'une baisse de la production aux Etats-U…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé la séance en hausse mercredi, le marché accueillant positivement l'annonce d'une baisse de...

mercredi 28 juin 2017 à 18:50

Le pétrole monte grâce au repli des réserves américaines d'e…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse mercredi en fin d'échanges européens, portés par la baisse des réserves d'essence et...

mercredi 28 juin 2017 à 16:49

USA: hausse surprise des stocks de brut, les réserves d'esse…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que les réserves d'essence...

mercredi 28 juin 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York avant un rappor…

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère baisse mercredi à New York, le marché attendant avec fébrilité...

mercredi 28 juin 2017 à 12:58

Le pétrole baisse un peu, l'offre surabondante pèse

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, la surabondance persistante de l'offre pesant de nouveau sur...

mercredi 28 juin 2017 à 07:51

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient à la baisse mercredi en Asie, les investisseurs craignant une hausse des stocks de brut américain.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite