Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole clôt la semaine sur un rebond grâce à la baisse de la production américaine

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini la semaine vendredi sur un net rebond, encouragé par plusieurs signes d'une baisse de la production aux Etats-Unis.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a gagné 88 cents à 47,26 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), restant toutefois en nette baisse par rapport à vendredi dernier.

Parus en début d'après-midi, les chiffres sur le nombre de puits en activité aux Etats-Unis, publiés par la société de services pétroliers Baker Hughes, ont confirmé la tendance à la baisse de la production: il y en avait 10 de moins cette semaine que la précédente, soit une chute de 63% depuis octobre 2014.
 
La veille le ministère américain de l'Energie (DoE) avait annoncé que la production nationale avait reculé de 76.000 barils par jour durant la semaine close le 9 octobre, et Bill Baruch, chez iiTrader.com, a souligné que la production du Midwest, en particulier, était au plus bas depuis 2010.
 
De plus le marché considère que les mauvaises nouvelles sont en fait bonnes, à commencer par les terribles résultats de Schlumberger, a noté Matt Smith, chez ClipperData.
 
Le groupe de services pétroliers franco-américain Schlumberger a annoncé jeudi un bénéfice trimestriel divisé par trois et un chiffre d'affaires amputé du tiers. Pour couronner le tout le groupe a précisé que les perspectives pour le secteur semblent difficiles pour les prochains trimestres avec une réduction de l'activité supplémentaire, ce qui pour les investisseurs se traduit par de nouvelles baisses de production de brut à venir.
 
Le pétrole a également été soutenu par les spéculations selon lesquelles la Russie est prête à discuter avec l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) d'une possible réduction de sa production, a noté pour sa part Fawad Razaqzada chez Forex.com.
 
Mais, selon M. Baruch, le fait que l'Opep table pour l'an prochain sur une nette reprise de la demande mondiale, à la différence de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) qui a revu en baisse sa prévision, montre que l'Opep n'a pas l'intention de réduire sa production.
 
Les chances que la Russie obtienne un accord sur la réduction de la production sont très minces, estiment aussi les analystes de Commerzbank, notamment en raison des intérêts divergents de la Russie et de l'Arabie Saoudite en Syrie. L'Arabie Saoudite essaie de baisser ses prix pour prendre à la Russie des parts de marché en Europe, ont-ils souligné.
 
Les analystes restent globalement prudents sur la direction que risque de prendre le marché dans les jours qui viennent.
 
Il y a au moins une partie du marché qui affirme qu'on a atteint un plancher, avec la poursuite des excédents de stocks déjà pris en compte dans les cours actuels, a fait valoir Tim Evans, chez Citi.
 
Mais à notre avis le marché passe juste un peu de temps avant d'atteindre de nouveaux plus bas, l'augmentation des stocks représentant une pression à la baisse, ajoutait-il.


(c) AFP

Commenter Le pétrole clôt la semaine sur un rebond grâce à la baisse de la production américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite