Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit, encouragé par la baisse de la production américaine

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole repartaient à la hausse vendredi en cours d'échanges européens, après quatre séances consécutives de baisse, soutenus par un nouveau déclin de la production américaine et des discussions sur une réduction de l'offre russe.
Vers 11H50 GMT (12H50 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 50,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en progression de 46 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre gagnait 58 cents à 46,96 dollars.

"Bien que le département américain de l'Énergie (DoE) ait enregistré une forte augmentation des stocks de brut américains, celle-ci est néanmoins restée plus faible que l'estimation faite par la fédération professionnelle American Petroleum Institut (API) la veille", notaient les analystes de Commerzbank.

Selon le ministère américain de l'Énergie (DoE), lors de la semaine achevée le 9 octobre, les réserves commerciales de brut ont en effet progressé de 7,6 millions de barils pour atteindre 468,6 millions de barils, alors que l'API avait tablé mercredi soir sur une hausse encore plus importante, de 9,3 millions de barils.

Malgré ces données confirmant une surabondance de l'offre d'or noir sur le marché, qui tire les prix vers le bas depuis juin 2014, les investisseurs ont préféré se concentrer sur une nouvelle baisse de la production américaine de brut et des réserves d'essence.

Selon le DoE, la production américaine a perdu 76.000 barils par jour (bj), à 9,096 millions de barils par jour, lors de la semaine achevée le 9 octobre, "son plus bas niveau depuis novembre 2014", selon PVM.

Les réserves d'essence ont pour leur part décliné de 2,6 millions de barils alors que les analystes de Bloomberg tablaient sur un repli de seulement 1,25 million de barils.

Néanmoins, "la hausse des prix du pétrole est sans doute temporaire dans la mesure où elle repose sur les attentes d'un déclin de la production américaine de brut", tempérait Ipek Ozkardeskaya chez London Capital.

L'analyste pense en effet qu'il reste à voir si l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) va continuer sur sa lancée et compenser la baisse de production américaine.

L'Opep s'est engagée depuis l'année dernière dans une stratégie de protection de ses parts de marché, en conservant son plafond de production inchangé, dirigée contre le pétrole de schiste américain, selon les observateurs.

Des informations selon lesquelles la Russie serait prête à discuter d'une réduction de sa production ont aussi contribué à contrebalancer la tendance baissière des jours précédents.

"La Russie a exprimé le souhait de discuter avec les pays membres de l'Opep sur de possibles réductions de sa production lors d'une réunion la semaine prochaine", ajoutait-on chez Commerzbank, tout en notant que les chances de voir aboutir ces négociations sont faibles.

Le ministre russe de l'Énergie, Alexander Novak, cité par l'agence Bloomberg, a déclaré depuis le Kazakhstan jeudi que la Russie était prête à discuter d'une fourchette de prix et de la réduction de la production quand elle rencontrera les pays producteurs de l'Opep, la semaine prochaine.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit, encouragé par la baisse de la production américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite