Menu
RSS
A+ A A-

Repsol: désinvestissements à hauteur de 6,2 mds EUR prévus d'ici à 2020

prix du petrole madridMadrid: Le géant pétrolier espagnol Repsol prévoit des désinvestissements à hauteur de six milliards d'euros sur cinq ans, dans le cadre d'un nouveau plan stratégique présenté jeudi, visant à garantir les dividendes en délaissant les actifs non stratégiques.
Repsol, qui a absorbé cette année son concurrent canadien Talisman Energy, entame une étape de mise en valeur de cette croissance, annonce la compagnie dans un communiqué.

La flexibilité, la force et l'adaptabilité du portefeuille d'affaires permettront d'obtenir 6,2 milliards d'euros de désinvestissements en matières d'actifs non stratégiques et de réduire de 38% le volume d'investissements, précise la compagnie.

La Bourse de Madrid a dans un premier temps réagi favorablement à l'annonce, avant de sanctionner l'action Repsol, en chute de 4,28% à 11,64 points à la clôture.

Les désinvestissements vont essentiellement concerner l'upstream (exploration et production), a expliqué son directeur général Josu Jon Imaz, lors d'une conférence de presse de présentation de ce plan stratégique pour les années 2016 à 2020.

Repsol s'est doté d'un portefeuille d'actifs de grande qualité qui nécessite moins d'investissements pour maintenir les niveaux de production et un ratio de remplacement des réserves de 100%, assure encore la compagnie.

L'achat de Talisman a notamment permis d'oublier l'époque du risque argentin, marquée par l'expropriation par Buenos Aires de sa filiale YPF et de croître, a encore souligné M. Imaz en évoquant une hausse de production de 300.000 à 682.000 barils de pétrole par jour.

L'objectif pour 2020 est de produire 700.000 à 750.000 barils de pétrole par jour, a-t-il ajouté.

Repsol entend donc créer de la valeur, ce qui lui permettra de financer son développement, de réduire sa dette et de maintenir un niveau de rétribution des actionnaires compétitif.

La compagnie prévoit des économies d'échelle de l'ordre de 2,1 milliards d'euros par an jusqu'en 2020.

Le nouvel ensemble issu de sa fusion avec Talisman, qui compte 27.000 employés, avait déjà annoncé, début octobre, la suppression de 1.500 emplois sur trois ans. M. Imaz n'a pas donné de précisions sur les sites et pays concernés par ces réductions d'effectifs se bornant à préciser qu'elles concernaient aussi bien Repsol que Talisman.

Toutefois, compte tenu de la faiblesse des prix du pétrole, Repsol table sur un résultat net annuel en 2015 situé entre 1,2 et 1,5 milliard d'euros contre 1,61 milliard en 2014.

mck-gr/tes

REPSOL



(c) AFP

Commenter Repsol: désinvestissements à hauteur de 6,2 mds EUR prévus d'ici à 2020


La Compagnie pétrolière Espagnole Repsol

Alaska: Repsol annonce la découverte d'un gisement de 1,2 milliard de bar…

jeudi 09 mars 2017

Madrid: La compagnie pétrolière espagnole Repsol a annoncé jeudi avoir découvert un gisement de pétrole en Alaska d'environ 1,2 milliard de barils de brut "récupérables".


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Repsol

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite