Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en nette baisse à New York avant les stocks américains

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette baisse jeudi à New York, sous le coup d'inquiétudes sur l'excès d'offre ravivées par la crainte d'une augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis bien plus importante qu'attendu.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre perdait 72 cents à 45,92 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après l'estimation des stocks fournie par l'association professionnelle API et avant la publication des chiffres officiels.

L'API a indiqué mercredi soir qu'elle tablait sur une augmentation des stocks de brut de 9,3 millions de barils, contre seulement 2,577 millions selon la prévision médiane des experts interrogés par l'agence Bloomberg.

"C'est un gros chiffre de la part de l'API, on peut dire que c'est quatre fois plus que ce qu'on attendait", a noté Bob Yawger, chez Mizuho Securities.

"Si on voit une augmentation des stocks au terminal de Cushing", le terminal de l'Oklahoma (sud des Etats-Unis) qui sert de référence au WTI, "une augmentation globale des stocks et une augmentation de la production nationale, cela tirera vers le fond le marché du pétrole", a précisé M. Yawger, en précisant que le chiffre de la production serait particulièrement parlant.

"Si on voit une nouvelle augmentation de la production, cela voudra dire que les producteurs reviennent quand on approche les 50 dollars le baril", a-t-il souligné, tablant sur une forte réaction à la baisse dans ce cas de figure.

Par ailleurs il a souligné que autant les prix du brut étaient sous pression, autant ceux de l'essence sont portés par l'estimation de l'API, qui table sur une diminution de ces stocks de 5 millions de barils, contre seulement 1,25 million selon Bloomberg.

Pour ce qui est des produits distillés, l'API attend un reflux de 2,7 millions de barils, et Bloomberg de seulement 700.000 barils.

Les chiffres officiels du ministère de l'Energie américain (DoE) sont attendus à 15h00 GMT.

Globalement, l'excès d'or noir sur les marchés continue de peser sur les prix, bloquant toute hausse potentielle, selon les analystes de Commerzbank.

En outre le faible prix de l'essence à la pompe, pour lequel la demande baisse traditionnellement à cette saison, signifie que "les raffineries américaines sont moins encouragées à transformer le brut", aggravant encore l'accumulation des stocks de brut, ont-ils noté.

Pour autant, "nous pensons que le potentiel de baisse des cours est limité, et nous nous attendons à voir une légère hausse des cours dans les semaines et mois à venir", ajoutaient ces analystes, s'appuyant sur les signes d'un déclin de la production dans les pays hors Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole).

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en nette baisse à New York avant les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 16:44

USA: chute plus importante que prévu des stocks de brut au 2…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une chute plus de deux fois plus importante que prévu la semaine dernière...

mercredi 26 juillet 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York anticipant une baisse …

New York: Les prix du pétrole montaient à l'ouverture mercredi à New York, encouragés par l'anticipation d'une nouvelle baisse des réserves de...

mercredi 26 juillet 2017 à 13:07

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé l…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines selon les premières données...

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite