Menu
RSS

Le pétrole finit encore en baisse une journée hésitante

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont encore légèrement reculé mardi à New York au terme d'une séance très hésitante semblant largement calée sur l'évolution des marchés d'actions, après des estimations en demi-teinte sur l'évolution de la demande mondiale.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a cédé 44 cents à 46,66 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord à même échéance a perdu 62 cents à 49,24 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Après avoir tenté un rebond à la mi-journée, les cours ont finalement suivi la tendance à la baisse des principaux indices boursiers américains.
 
"Les marchés d'actions et du brut marchent souvent en tandem, du moins pour ce qui est de leur direction", a souligné Kyle Cooper, de IAF Advisors, voyant dans le repli de mardi "une continuation du marché baissier" de la veille.
 
Les cours du pétrole s'étaient brutalement repliés lundi, sur des prises de bénéfices et des interrogations sur la solidité de la récente reprise des prix, alors que vendredi le WTI s'affichait au plus haut depuis juillet.
 
De nouvelles estimations de la demande par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) n'ont pas permis de justifier un rebond mardi.
 
Les deux organisations ont révisé à la hausse leurs prévisions de la demande pour cette année et anticipent une croissance de la demande pour 2016, mais moins rapide que prévu lors de précédentes études.
 
"L'AIE prévoit que la demande mondiale augmentera de 1,2 million de barils par jour (mbj) l'an prochain alors que l'Opep et le DoE (le département américain de l'Énergie) tablent sur une hausse de 1,4 million de barils par jour en 2016", notaient les analystes de Danske Bank.
 
Du côté de l'offre, "une production record venant de la Russie et du Brésil, et un rebond plus rapide qu'attendu de la production canadienne se traduisent par une révision à la hausse de 150.000 bj de l'offre (hors Opep) en 2015 et de 110.000 bj en 2016, par rapport au rapport du mois précédent", selon l'AIE.
 
Au total, "cela donne à tout le moins des raisons de réfléchir à ceux qui seraient enclins à tabler sur une reprise plus rapide des données fondamentales du marché, et à prédire qu'on a touché un plancher avec les cours", estimait Tim Evans, chez Citi.
 
Par ailleurs, "les chiffres du commerce extérieur en Chine étaient mitigés", a noté Phil Flynn, chez Price Futures Group: l'ensemble des importations chinoises ont chuté en septembre de 20,4% sur un an (en dollars), ravivant les craintes pour la croissance de la deuxième économie mondiale.
 
Mais en même temps, les importations de pétrole s'inscrivent en hausse de 8,8% sur un an, a noté M. Flynn.
 
Rien qu'en septembre, la Chine a importé 6,8 millions de barils de brut, 5% de plus qu'en août: "en résumé on ne peut toujours pas parler de refroidissement de la demande", notaient les experts de Commerzbank.


(c) AFP

Commenter Le pétrole finit encore en baisse une journée hésitante

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 avril 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole ont rebondi lundi en Asie, en raison des possibilités d'une prolongation des baisses de production décidées entre...

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite