Menu
RSS
A+ A A-

Arabie: la baisse des recettes pétrolières pourrait stimuler le secteur privé

prix du petrole ryadRyad: La baisse des recettes pétrolières de l'Arabie saoudite offre de plus grandes opportunités au secteur privé, par une réorientation des dépenses publiques en faveur des entreprises nationales, a estimé mardi le patron des chambres de commerce du royaume.
Je ne parle pas de crise mais d'opportunité, a déclaré à l'AFP Abdelrahman al-Zamil en marge du 2e forum d'affaires franco-saoudien qui s'est tenu à Ryad.

L'Arabie saoudite est le premier exportateur mondial de brut, dont elle tire près de 90% de ses revenus. Le pays est confronté à un déficit budgétaire croissant en raison de la chute des cours du pétrole, en baisse de moitié depuis juin 2014.

Le Fonds monétaire international (FMI) a prévenu en septembre que le déficit pourrait éroder les réserves en devises du royaume si des réformes douloureuses n'étaient pas adoptées.

Il a prévu pour 2015 un déficit équivalent à 19,5% du Produit intérieur brut (PIB) du royaume, soit 130 milliards de dollars, contre seulement 17,5 milliards l'an dernier, le deuxième plus important déficit depuis 2002.

M. Zamil a indiqué qu'une réduction des dépenses devrait affecter les méga-projets dépendant des firmes étrangères, leurs consultants et sous-traitants qui contribuent peu à l'économie.

Pour l'Arabie saoudite, c'est une bonne chose, a-t-il dit à propos des coupes budgétaires qui affecteraient ces grands projets.

M. Zamil est le patron de Zamil Group, qui emploie 21.000 personnes dans divers secteurs d'activités allant de la fabrication d'acier à la construction navale.

Nous voulons que notre gouvernement s'occupe désormais des petits et moyens projets, qui intéressent moins les compagnies étrangères et qui pourraient être réalisés par des Saoudiens ou des co-entreprises, a-t-il expliqué.

Il a ajouté qu'une loi visant à promouvoir l'industrie locale conduirait à plus d'argent injecté dans l'économie au moment où le gouvernement cherche à favoriser l'emploi des Saoudiens.

Il y aura un développement des industries, a-t-il encore dit.

Selon le FMI, la croissance du PIB saoudien devrait être de 3,4% cette année et de 2,2% l'an prochain, contre 3,5% en 2014.



(c) AFP

Commenter Arabie: la baisse des recettes pétrolières pourrait stimuler le secteur privé


Le pétrole en Arabie Saoudite


lundi 13 novembre 2017

Aramco: l'oléoduc vers Bahrein rouvert après un acte de …

Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé lundi la reprise du pompage dans son oléoduc avec Bahrein interrompu samedi en raison...

jeudi 26 octobre 2017

Pétrole: le prince héritier saoudien pour la réduction de la…

Ryad: Le puissant prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane s'est déclaré en faveur d'une extension au-delà de mars 2018 d'un accord entre...

mardi 24 octobre 2017

Pétrole: le manque d'investissement risque de provoquer une …

Ryad: Le manque d'investissement dans le secteur pétrolier des dernières années risque d'affecter les approvisionnements à l'avenir, a estimé mardi le PDG...


-Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite