Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte encore à l'ouverture à New York, aidé par la Syrie

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse vendredi à New York, poursuivant leur essor entamé début octobre, dans un marché soutenu par les inquiétudes géopolitiques liées à la Syrie, ainsi qu'un accès de faiblesse du dollar.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre prenait 80 cents à 50,23 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir pris plus de 1,5 dollar la veille.

"Les cours du pétrole continuent à monter, comme ils le font depuis quelques jours", ont résumé les experts de Commerzbank.

Le marché se relance depuis le début octobre après un été calamiteux, qui avait vu les cours chuter à leur plus bas niveau depuis plus de six ans, puis un mois de septembre incertain au cours duquel ils se sont stabilisés autour de 45 dollars le baril.

Parmi les éléments de relance particulièrement présents vendredi, "les risques géopolitiques sont de plus en plus pris en compte par le cours, à cause des événements dans le Moyen-Orient", a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a réussi vendredi une avancée soudaine près d'Alep en Syrie, profitant de la confusion générale suscitée par les frappes russes dans les régions tenues par les rebelles contre le président Bachar al Assad.

"Le marché a peur que le conflit syrien s'élargisse, vu que la Russie et l'Iran accentuent leur soutien au régime d'Assad, tandis que l'Arabie saoudite aide les rebelles", a expliqué M. Lipow.

La Syrie n'est pas un producteur majeur de pétrole, mais un de ses voisins immédiats, l'Irak, lui-même plongé dans la guerre, est un important producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Pour le reste, vendredi "les prix du pétrole sont entraînés par une hausse de l'appétit pour le risque ainsi qu'un affaiblissement du dollar", ont rapporté les experts de Commerzbank.

Les échanges pétroliers sont libellés en billet vert, et son affaiblissement les rend donc moins coûteux et plus intéressant pour les investisseurs.

Désormais, le marché, qui a salué cette semaine l'annonce par le département américain de l'Energie d'une baisse de la production aux Etats-Unis en septembre, espère voir de nouveaux signes de cette tendance dans le décompte des puits en activité, publié avant la clôture par le groupe privé Baker Hughes.

"Etant donné le bas niveau des prix (pendant l'été), le décompte des puits devrait encore avoir baissé, ce qui donnerait de nouvelles raisons à une hausse du marché - même si la reprise des cours rend de nouveau rentable la production de pétrole de schiste", ont commenté les experts de Commerzbank.

Pour le moment, les investisseurs misant sur un rééquilibrage prochain du marché ont accueilli favorablement l'annonce par le Venezuela, dont l'économie a beaucoup souffert du bas niveau des cours, d'une réunion entre pays de l'Opep et pays hors-Opep le 21 octobre.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte encore à l'ouverture à New York, aidé par la Syrie


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite