Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit au plus haut depuis 11 semaines à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini en nette hausse jeudi à New York, les investisseurs épousant encore la tendance généralement haussière des Bourses, encouragés par des commentaires de l'Opep sur la demande mondiale.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre a gagné 1,62 dollar à 49,43 dollars sur le Mercantile Exchange (Nymex), au plus haut depuis le 21 juillet.

A Londres le baril de Brent de la mer du Nord à même échéance a gagné 1,72 dollar à 53,05 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), au plus haut depuis le 31 août.

Mercredi, tous les chiffres sur les stocks (et la production) aux Etats-Unis poussaient à la baisse, mais ensuite le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) Abdallah El-Badri est venu mettre un coup d'arrêt à cette baisse en parlant d'une demande plus forte que prévu, a expliqué Bob Yawger, chez Mizuho Securities.

M. Yawger a rapporté que M. El-Badri, qui s'exprimait à la conférence Oil and Money à Londres, avait indiqué que la demande augmenterait de 1,5 million de barils par jour en 2015, plus qu'attendu, grâce aux prix bas, et que la production des pays hors Opep augmenterait moins que prévu en 2016, à raison de 200.000 barils par jour.

M. El-Badri n'était d'ailleurs pas le seul intervenant de la conférence à penser que la demande de pétrole allait augmenter d'avantage que prévu cette année.

Patrick Pouyanné, le directeur général du géant pétrolier Total, voit en effet la croissance de la demande dépasser les 1,7 million de barils par jour (mbj) en 2015 estimés par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), ce qui constituerait la plus forte croissance en cinq ans.

D'un point de vue plus technique, les cours ont monté parce que le marché du pétrole était en retard par rapport à la reprise de la Bourse depuis vendredi, a souligné Ted Sloup, chez iiTrader.com. Selon lui la psychologie générale des investisseurs favorise les matières premières actuellement.

Le seuil de 50 dollars est guetté de près, et s'il y a une clôture au-delà avec conviction, on pourrait assez vite arriver à 55 dollars, ce qui remettrait les cours au niveau de début juillet, a estimé M. Sloup, plutôt sceptique en revanche sur l'impact sur les cours de l'actualité des données fondamentales du marché.

Les chiffres sur les stocks ne comptent pas, parce que tout le monde sait qu'il y a des tonnes de pétrole brut en excédent, qui prendront du temps à se résorber, a-t-il dit.


(c) AFP

Commenter Le pétrole finit au plus haut depuis 11 semaines à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite