Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole sous pression après une hausse des stocks américains de brut

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole perdaient du terrain mercredi en fin d'échanges européens, après une hausse plus importante que prévu des stocks américains de brut, alors que la fédération professionnelle API avait tablé sur une baisse.
Vers 16H05 GMT (18H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 51,76 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 16 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 21 cents à 48,32 dollars.

Selon des chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Énergie (DoE) portant sur la semaine achevée le 2 octobre, les réserves commerciales de brut ont progressé de 3,1 millions de barils pour atteindre 461,0 millions de barils. C'est la deuxième semaine consécutive que les stocks de brut gonflent aux États-Unis.

Et ces statistiques allaient à l'encontre des estimations privées de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API), qui avait tablé sur un déclin de 1,2 million de barils.

La pression sur les cours aujourd'hui traduit la déception des investisseurs qui attendaient des stocks hebdomadaires aux États-Unis inférieurs à ceux publiés, notait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Bank.

Cette hausse a été principalement causée par une progression de la production américaine et une baisse des cadences des raffineries, expliquait Abhishek Deshpande, analyste chez Natixis.

La production américaine a en effet rebondi la semaine dernière de 76.000 barils par jour (b/j), après avoir régulièrement baissé au mois de septembre.

Les cadences des raffineries ont de leur côté baissé de 2,3 points de pourcentage, fonctionnant à 87,5% de leur capacité contre 89,8% la semaine précédente, alors que les usines sont en pleine saison de maintenance.

La montée des prix observée en début de semaine a toutes les chances d'être éphémère. Ce qui pourrait vraiment provoquer un revirement de tendance, ce serait un accord au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour limiter la hausse de la production mais un tel scénario parait peu crédible pour le moment, notait M. Dembik.

L'Opep s'est engagé depuis près d'un an dans une stratégie de protection de ses parts de marché, en maintenant son plafond de production inchangé à 30 millions de barils par jour (mbj).

cv/pn/nas

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP



(c) AFP


Commenter Le pétrole sous pression après une hausse des stocks américains de brut


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite