Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en légère hausse à New York, un peu aidé par la géopolitique

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse mardi à New York, les incertitudes sur le conflit syrien donnant un peu d'élan à un marché avant tout dominé par la surabondance mondiale d'or noir.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre prenait 35 cents à 46,61 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

L'avancée du marché, déjà en hausse lundi, "est largement dûe à la situation en Syrie", a estimé James Williams, de WTRG Economics.

L'Otan a accusé mardi la Russie d'avoir pénétré intentionnellement à deux reprises dans l'espace aérien de la Turquie, membre de l'alliance atlantique, en menant sa campagne de frappes sur la Syrie.

"Qu'est-ce qui va se passer si cela se termine par une confrontation aérienne entre l'Otan et la Russie ?", s'est demandé M. Williams. "Tout cela sent la catastrophe et on va continuer à s'en préoccuper. Ce n'est pas qu'il y ait beaucoup de pétrole en Syrie - disons quelques centaines de milliers de barils par jour - mais il y a d'importants producteurs à ses frontières, en premier lieu l'Irak et l'Arabie saoudite."

Les préoccupations sur l'offre restent néamoins réduites, d'autant que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont l'Irak et l'Arabie saoudite sont les principaux producteurs, vient de réaffirmer qu'elle ne prendrait pas seule en main une réduction de la surabondance mondiale d'or noir.

"L'Opep ne peut rien faire contre l'excès d'offre de 200 millions de barils sur le marché, il faut travailler ensemble (producteurs Opep et hors Opep) pour s'en débarrasser, c'est le problème numéro un", a prévenu le secrétaire général du cartel Abdallah El-Badri, lors de la conférence "Oil and Money", organisée à Londres mardi et mercredi.

La production élevée de pétrole, aux Etats-Unis, dans l'Opep ou en Russie, a largement contribué à faire chuter les prix de plus de moitié depuis l'été 2014.

Sur ce plan, les experts de Commerzbank ne considéraient pas spécialement comme un bon signe le fait que l'Arabie saoudite ait de nouveau abaissé ses prix pour ses clients asiatiques.

Cette stratégie montre "que l'Arabie saoudite est en train de particulièrement se concentrer sur le marché asiatique, très concurrentiel, afin que cela soit le plus ardu possible d'y gagner - ou regagner - des parts de marché pour d'éventuels rivaux comme l'Iran ou la Russie", ont-ils expliqué.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en légère hausse à New York, un peu aidé par la géopolitique


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite