Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole cherche une direction, dans un marché morose face à l'excès d'offre

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole divergeaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, en baisse à New York et en très légère hausse à Londres, et devraient demeurer sous pression face à l'immense excès d'offre qui continue de plomber le marché.
Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 49,32 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 7 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 18 cents à 46,08 dollars.

"Les signes récurrents d'une surabondance d'offre sur les marchés qui ont plombé le moral des investisseurs depuis plus d'un an persistent", gênant ainsi à court terme toute tentative de rebond des cours, commentait Jameel Ahmad, analyste chez FXTM.

Lors d'une la conférence "Oil and Money" qui se tenait à Londres mardi et mercredi, le directeur du géant pétrolier Shell, Ben van Beurden, a estimé que les prix du pétrole devraient rester bas pour longtemps, et que l'industrie pétrolière est actuellement "en train de se reprogrammer" pour faire face à cela.

Malgré tout, M. van Beurden, a noté que "des premiers signes d'une reprise des cours étaient visibles, seulement avec l'excès d'offre et la résistance du pétrole de schiste aux États-Unis cela pourrait prendre du temps".

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de son côté poursuit sa stratégie de protection de ses parts de marché débutée il y a près d'un an, en maintenant son plafond de production inchangé à 30 millions de barils par jour (mbj).

Les observateurs du marché du pétrole estiment que la stratégie du cartel est principalement destinée à contrecarrer l'essor du pétrole de schiste américain, l'un des principaux responsables de la surabondance d'offre qui plombe les cours depuis juin 2014.

Et selon M. van Beurden, le cartel ne montre aucun volonté de changer sa politique pour le moment.

"L'Opep ne peut rien faire contre l'excès d'offre de 200 millions de barils sur le marché, il faut travailler ensemble (producteurs Opep et hors Opep) pour s'en débarrasser, c'est le problème numéro un", a constaté le secrétaire général de l'Opep, Abdallah El-Badri, lors de la conférence Oil and Money.

(c) AFP

Commenter Le pétrole cherche une direction, dans un marché morose face à l'excès d'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 13 décembre 2017 à 20:55

Le pétrole plombé par la hausse des stocks d'essence aux Eta…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi, l'annonce d'une hausse hebdomadaire des réserves d'essence et d'une progression...

mercredi 13 décembre 2017 à 18:21

Le pétrole baisse fortement avec la hausse des stocks améric…

Londres: Les cours du pétrole sont repartis en baisse mercredi en fin d'échanges européens, la hausse hebdomadaire des réserves d'essence des Etats-Unis...

mercredi 13 décembre 2017 à 17:08

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut …

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 13 décembre 2017 à 16:29

Eni conclut la cession à ExxonMobil de 25% d'un gisement au …

milan: Le géant italien Eni a annoncé jeudi avoir conclu la cession à la major américaine ExxonMobil d'une participation de 25% dans...

mercredi 13 décembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant le rapport sur l…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture mercredi, soutenu par un rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) faisant...

mercredi 13 décembre 2017 à 13:26

L'Opep anticipe un marché équilibré d'ici à la fin 2018

Paris: L'Opep a estimé lundi que le marché du pétrole devrait avoir trouvé son point d'équilibre d'ici à la fin 2018, une...

mercredi 13 décembre 2017 à 12:57

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mercredi 13 décembre 2017 à 06:14

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mercredi en Asie après avoir dégringolé, les marchés étant rassurés par des estimations positives sur l'état des stocks...

mardi 12 décembre 2017 à 20:57

Le pétrole termine en baisse à New York avant le rapport sur…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, après être nettement montés dans le sillage de la fermeture d'un oléoduc important en mer...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite