Menu
RSS

Le pétrole ouvre en hausse à New York, entraîné par l'essor des marchés

prix du petrole New YorkNew York: Le pétrole a ouvert en hausse lundi à New York, profitant d'un bond des places financières mondiales et, plus spécifiquement au marché de l'or noir, d'inquiétudes géopolitiques ainsi que de l'espoir d'un déclin prononcé de l'offre américaine.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre prenait 79 cents à 46,33 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Depuis le début de la journée, on assiste à un bond des marchés sur la seule base de rumeurs de mesures de soutien monétaire au Japon et de l'éloignement de la perspective d'une hausse des taux d'intérêt aux Etats-Unis", après de mauvais chiffres sur l'emploi, a résumé Matt Smith, de ClipperData.

"C'est vraiment ce potentiel de relance monétaire qui soutient aujourd'hui les marchés", y compris l'or noir, a-t-il jugé.

D'autres observateurs mettaient cependant l'accent sur des actualités plus particulières au marché pétrolier.

"Le rebond des cours qui a commencé vendredi (en fin d'échanges américains) a été déclenché par le fait que la Russie poursuit les interventions militaires en Syrie et par les chiffres de Baker Hughes sur l'activité des puits aux États-Unis", ont noté les analystes de Commerzbank.

Si la Syrie n'est pas en elle-même un producteur majeur, le risque de contagion du conflit vers les pays voisins, notamment l'Irak et l'Arabie saoudite, inquiète les marchés.

En ce qui concerne les Etats-Unis, le groupe privé Baker Hughes a annoncé que le nombre de puits actifs avait baissé de 26 unités la semaine dernière, ce que certains analystes interprètent comme le signe annonciateur d'une baisse prononcée de la production américaine.

"On voit là de plus en plus de signes que le bas niveau des cours fait encore baisser la production de pétrole aux Etats-Unis", ont estimé les experts de Commerzbank, soulignant que l'activité de forage dans le pays était à son plus bas niveau depuis août 2010.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en hausse à New York, entraîné par l'essor des marchés

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite