Menu
RSS
A+ A A-

Le Nigeria confirme l'arrestation de l'ex-ministre du Pétrole à Londres

prix du petrole lagosLagos: Le Nigeria a confirmé lundi l'arrestation à Londres de l'ancienne ministre nigériane du Pétrole Diezani Alison-Madueke, libérée sous caution le jour même, dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption et de blanchiment d'argent.
Le Nigeria est au courant de l'arrestation de l'ancienne ministre du Pétrole à Londres pour des accusations de blanchiment d'argent, a déclaré le porte-parole présidentiel Garba Shehu à l'AFP.

Le gouvernement a été informé et le Département de services d'Etat (DSS) collabore avec les agences de sécurité compétentes au Royaume-Uni pour gérer l'affaire, a-t-il précisé.

L'Agence britannique de lutte contre le crime (NCA) a annoncé vendredi sur son site internet avoir arrêté cinq personnes à Londres dans le cadre d'une enquête portant sur des soupçons de corruption et de blanchiment d'argent, sans dévoiler l'identité des suspects.

Les cinq personnes arrêtées ont été libérées sous caution le soir même, en attendant une enquête plus approfondie à la fois au Royaume-Uni et à l'étranger, a déclaré la NCA dans un communiqué, précisant que l'enquête a commencé en 2013 (...) et a été transférée à la NCA cette année.

L'arrestation de Mme Alison-Madueke a été confirmée par des membres de sa famille, ont rapporté des médias, dont la BBC.

La Commission des crimes économiques et financiers du Nigeria (EFCC) a refusé de confirmer l'arrestation, mais aurait placé son domicile d'Abuja sous scellés, d'après les médias locaux.

Diezani Alison-Madueke, 59 ans, a été ministre du Pétrole de 2010 à 2015 sous la présidence de Goodluck Jonathan.

Elle a été la première femme a endosser ce rôle au Nigeria ainsi que celui de présidente de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Mme Alison-Madueke a déjà été accusée par le passé de fraude à grande échelle dans la gestion de la richesse pétrolière du pays, mais a nié tout acte répréhensible.

En février 2014, l'ancien gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, Lamido Sanusi, a accusé la Compagnie pétrolière nationale nigériane (NNPC) d'avoir omis de verser 20 milliards de dollars de recettes, avant d'être démis de ses fonctions par Goodluck Jonathan, qui a contesté ces chiffres.

L'actuel président nigérian Muhammadu Buhari, qui a pris ses fonctions au mois de mai, a lancé une campagne contre la corruption, en s'en prenant en priorité à la NNPC, le géant national du pétrole, dont le Nigeria est le premier producteur d'Afrique.

M. Buhari s'est par ailleurs attribué le portefeuille clé du pétrole au sein du gouvernement dont il a soumis la composition mercredi au Parlement, quatre mois après sa prise de fonction.



(c) AFP

Commenter Le Nigeria confirme l'arrestation de l'ex-ministre du Pétrole à Londres


Le pétrole au Nigéria


vendredi 21 juillet 2017

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 14 juillet 2017

USA: vers une saisie de plus de 140 millions dollars de bien…

Washington: Les autorités américaines ont engagé des poursuites pour confisquer, dans le cadre d'une affaire de corruption, les actifs aux Etats-Unis de...

jeudi 08 juin 2017

Shell reprend sa production sur le terminal nigérian de Forc…

Lagos: Le géant anglo-néerlandais Shell a annoncé jeudi avoir repris ses activités sur le terminal de Forcados, dans le sud-est du Nigeria...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Nigéria

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite