Menu
RSS
A+ A A-

Le Nigeria confirme l'arrestation de l'ex-ministre du Pétrole à Londres

prix du petrole lagosLagos: Le Nigeria a confirmé lundi l'arrestation à Londres de l'ancienne ministre nigériane du Pétrole Diezani Alison-Madueke, libérée sous caution le jour même, dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption et de blanchiment d'argent.
Le Nigeria est au courant de l'arrestation de l'ancienne ministre du Pétrole à Londres pour des accusations de blanchiment d'argent, a déclaré le porte-parole présidentiel Garba Shehu à l'AFP.

Le gouvernement a été informé et le Département de services d'Etat (DSS) collabore avec les agences de sécurité compétentes au Royaume-Uni pour gérer l'affaire, a-t-il précisé.

L'Agence britannique de lutte contre le crime (NCA) a annoncé vendredi sur son site internet avoir arrêté cinq personnes à Londres dans le cadre d'une enquête portant sur des soupçons de corruption et de blanchiment d'argent, sans dévoiler l'identité des suspects.

Les cinq personnes arrêtées ont été libérées sous caution le soir même, en attendant une enquête plus approfondie à la fois au Royaume-Uni et à l'étranger, a déclaré la NCA dans un communiqué, précisant que l'enquête a commencé en 2013 (...) et a été transférée à la NCA cette année.

L'arrestation de Mme Alison-Madueke a été confirmée par des membres de sa famille, ont rapporté des médias, dont la BBC.

La Commission des crimes économiques et financiers du Nigeria (EFCC) a refusé de confirmer l'arrestation, mais aurait placé son domicile d'Abuja sous scellés, d'après les médias locaux.

Diezani Alison-Madueke, 59 ans, a été ministre du Pétrole de 2010 à 2015 sous la présidence de Goodluck Jonathan.

Elle a été la première femme a endosser ce rôle au Nigeria ainsi que celui de présidente de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Mme Alison-Madueke a déjà été accusée par le passé de fraude à grande échelle dans la gestion de la richesse pétrolière du pays, mais a nié tout acte répréhensible.

En février 2014, l'ancien gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, Lamido Sanusi, a accusé la Compagnie pétrolière nationale nigériane (NNPC) d'avoir omis de verser 20 milliards de dollars de recettes, avant d'être démis de ses fonctions par Goodluck Jonathan, qui a contesté ces chiffres.

L'actuel président nigérian Muhammadu Buhari, qui a pris ses fonctions au mois de mai, a lancé une campagne contre la corruption, en s'en prenant en priorité à la NNPC, le géant national du pétrole, dont le Nigeria est le premier producteur d'Afrique.

M. Buhari s'est par ailleurs attribué le portefeuille clé du pétrole au sein du gouvernement dont il a soumis la composition mercredi au Parlement, quatre mois après sa prise de fonction.



(c) AFP

Commenter Le Nigeria confirme l'arrestation de l'ex-ministre du Pétrole à Londres


Le pétrole au Nigéria


jeudi 12 octobre 2017

La justice nigériane saisit de nouvelles propriétés apparten…

Lagos: La justice nigériane a ordonné la saisie définitive de quatre propriétés appartenant à l'ex-ministre du Pétrole d'une valeur de 7 millions...

lundi 09 octobre 2017

Accusations de malversations: la compagnie pétrolière du Nig…

Abuja: La compagnie pétrolière d'Etat du Nigeria, premier producteur d'or noir en Afrique, a publié lundi un rapport détaillé pour se défendre...

vendredi 06 octobre 2017

Nigeria: nouveau scandale au sein de la compagnie pétrolière…

Lagos: Après avoir promis de mener "la guerre contre la corruption", le président nigérian Muhammadu Buhari est éclaboussé par un scandale visant...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Nigéria

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite