Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte, déclin du nombre de puits de forage aux états-Unis

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, encouragés par une baisse prononcée du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis, et par les frappes russes en Syrie, mais dans un marché prudent.
Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 48,74 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 61 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 56 cents à 46,10 dollars.

"Le rebond des cours qui a commencé vendredi (en fin d'échanges américains) a été déclenché par le fait que la Russie poursuit les interventions militaires en Syrie et par les chiffres de Baker Hughes sur l'activité de forage aux États-Unis", notaient les analystes de Commerzbank.

Dimanche, pour le cinquième jour consécutif, les avions russes ont mené des frappes dans le pays ravagé par quatre ans et demi de conflit, détruisant, assure Moscou, des positions du groupe jihadiste État islamique (EI).

Si la Syrie n'a pas une grande influence sur le marché du pétrole, le risque de contagion du conflit vers les pays voisins, notamment l'Irak et l'Arabie saoudite, inquiète les marchés et pourrait se traduire par le retour d'une prime de risque pour les cours du pétrole.

Par ailleurs, selon des statistiques hebdomadaires de la société de services pétroliers Baker Hughes le nombre de puits de forage pétroliers aux États-Unis a baissé de 26 unités, atteignant 614 puits.

"C'est la cinquième baisse hebdomadaire consécutive et le déclin le plus prononcé depuis le mois d'avril", soulignaient les analystes de Commerzbank, qui notaient également que l'activité de forage dans le pays était à son plus bas niveau depuis août 2010.

Mais parallèlement, les marchés demeuraient déstabilisés par le nombre jugé décevant de créations d'emplois en septembre aux États-Unis (142.000 nouveaux emplois nets).

Certains les considèrent comme un signe de la contagion aux États-Unis de la morosité économique globale, laquelle serait synonyme d'une baisse de la demande d'or noir chez le plus grand consommateur de brut au monde.

Ainsi, les prix du pétrole continuaient-ils de s'échanger dans une fourchette étroite, "le Brent n'arrivant pas à dépasser les 50 dollars le baril", expliquait Brenda Kelly, de London Capital Group.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte, déclin du nombre de puits de forage aux états-Unis

Commentaires   

+1 #1 Antoine 05-10-2015 13:40
Le rig count de Baker Hughes ne mesure pas le nombre de "puits de forage" mais le nombre de rig en activité, c'est à dire le nombre d'appareils de forage (derrick).


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite