Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en petite hausse à New York malgré la déception sur l'emploi américain

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en petite hausse vendredi à New York, après quelques minutes d'hésitation à la suite de la publication de chiffres très décevants sur les créations d'emplois aux Etats-Unis en septembre, qui font craindre pour la demande.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre prenait 7 cents à 44,81 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Durant quelques minutes après l'annonce des chiffres de l'emploi américain les cours se sont inscrits dans le rouge dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance, avant de se reprendre un peu.

Il s'agit d'un indicateur de la demande en pétrole, a indiqué Bob Yawger, de Mizuho Securities. Il pourrait ne pas y avoir autant de demande (en produits pétroliers) que si on avait eu 200.000 créations d'emploi comme attendu, a-t-il précisé.

Toutefois il a également convenu que le marché tenterait de discerner si la déception provoquée par ce chiffre éloignait la perspective d'un relèvement des taux d'intérêt par la Réserve fédérale américaine.

Une telle mesure, que plusieurs responsables de la Fed ont dit vouloir mettre en oeuvre avant la fin de l'année, aurait pour conséquence de revaloriser le dollar, ce qui pénaliserait les acheteurs de pétrole munis d'autres devises, pesant sur les cours.

Parmi les autres facteurs affectant le marché vendredi, M. Yawger a évoqué les frappes russes en Syrie, qui ajoutent de l'incertitude sur les perspectives géopolitiques au Moyen-Orient, même si le pays ne produit pas de pétrole.

Enfin l'ouragan Joaquin, qui s'est abattu sur les Bahamas et devrait remonter vers le nord en évitant de frapper directement les Etats-Unis, était surveillé de près.

L'ouragan Joaquin, même s'il ne frappe pas directement la côte est, va entraîner un net repli de la demande en essence pendant quatre ou cinq jours, a ajouté M. Yawger.

On ne va pas voir de raffinerie fermer, mais on va perdre de la demande, a-t-il assuré.

Globalement, le marché semblait incertain sur la direction à prendre.

Selon Jens Pedersen, analyste chez Danske Bank, deux forces contraires tiraillent le marché pétrolier en ce moment, celle de la croissance économique mondiale, qui entraine des inquiétudes concernant la demande d'or noir - et l'essoufflement de l'économie chinoise est central dans cette question - et le ralentissement de l'offre américaine.

Il y a une plus grande attention donnée à la consolidation de la production américaine, avec les prévisions sur l'offre qui ont été révisées à la baisse, un recul de la production hebdomadaire, et la diminution du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis, constatait l'analyste.



(c) AFP


Commenter Le pétrole en petite hausse à New York malgré la déception sur l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite