Menu
RSS
A+ A A-

Exploitation minière, pétrolière et gazière sur un tiers des sites du Patrimoine mondial naturel

prix du petrole ParisParis: L'exploration et l'exploitation pétrolière, gazière et minière touchent près d'un tiers des sites du Patrimoine mondial naturel, et frappent particulièrement les sites africains, souligne jeudi le WWF dans un rapport.
Sur les 229 sites inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco, 70, soit 31%, sont touchés par des activités d'extraction ou l'octroi de concessions empiétant sur leur territoire.

Ce pourcentage grimpe à 61% en Afrique, où 25 des 41 sites sont concernés. Il est de 34% dans la zone Asie-Pacifique (24 sites sur 70) et de 31% en Amérique latine et dans les Caraïbes (13 sur 41), selon ce rapport réalisé par la branche britannique du WWF en partenariat avec les sociétés de gestion d'actifs Aviva Investors et Investec Asset Management.

En Europe et en Amérique du Nord, seuls 7 des 71 sites, soit 10%, sont touchés.

Les 229 sites inscrits au Patrimoine mondial représentent moins de 1% de la surface de la Terre mais abritent de nombreuses espèces en danger comme les gorilles de montagne, les tigres de Sumatra, les tortues géantes et rhinocéros blancs, souligne le rapport.

A titre d'exemple, il cite la réserve de Selous, en Tanzanie, où, selon l'Unesco, éléphants, rhinocéros noirs, guépards, girafes, hippopotames et crocodiles vivent en très grand nombre.

Ce sanctuaire de 50.000 km2, l'une des plus grandes zones protégées d'Afrique, abrite cinq mines actives, selon le rapport. Plus de 55 concessions minières (...), et six concessions gazière ou pétrolière, qui pourraient avoir des impacts sur le parc ont été accordées par le gouvernement tanzanien, ajoute-t-il.

Cette situation résulte d'une révision en 2009 de la législation, qui autorise désormais l'octroi de concessions dans les réserves de gibier tanzaniennes, explique le WWF. La réserve de Selous figure depuis 2014 sur la liste du Patrimoine mondial en péril, en partie à cause des inquiétudes concernant les activités d'extraction à l'intérieur de la réserve, ajoute le rapport.

Au total, 444 concessions minières et 77 pétrolières ou gazières ont été recensées sur les 229 sites naturels, indique le rapport. Les parcs africains sont les plus touchés, avec 196 concessions minières et 30 concessions gazières et pétrolières.

Outre des dégâts irréversibles, cette exploitation des sous-sols porte préjudice aux communautés locales, même si elles en tirent des bénéfices immédiats, souligne le rapport. Elle menace en effet le développement de secteurs comme le tourisme, la pêche et les énergies renouvelables qui, bien gérés, peuvent assurer les moyens de subsistance des habitants à long terme.

Le rapport souligne aussi les risques financiers ou en termes de réputation courus par les investisseurs qui envisagent de soutenir des entreprises d'extraction travaillant à proximité ou au sein des sites naturels.



(c) AFP

Commenter Exploitation minière, pétrolière et gazière sur un tiers des sites du Patrimoine mondial naturel


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

jeudi 18 janvier 2018 à 17:39

USA: les stocks de brut continuent à reculer fortement

New York: Les stocks de pétrole brut ont chuté plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, se repliant au plus...

jeudi 18 janvier 2018 à 15:26

Le pétrole ouvre en baisse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, hésitant entre un rapport de l'Opep tablant sur une production...

jeudi 18 janvier 2018 à 12:51

Opep: l'offre américaine sera plus importante que prévu cett…

Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a une nouvelle fois fait état jeudi d'un rééquilibrage du marché mais revu à...

jeudi 18 janvier 2018 à 12:08

Le pétrole stable avant les stocks américains et le rapport …

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens dans un marché attentiste avant le rapport hebdomadaire du Département...

jeudi 18 janvier 2018 à 11:35

Pétrole: l'Irak signe avec BP pour développer les champs de …

Kirkouk (irak): L'Irak a signé jeudi un contrat avec le géant pétrolier britannique BP pour développer la production de pétrole, que Bagdad...

jeudi 18 janvier 2018 à 06:45

Le pétrole continue de monter en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de monter jeudi en Asie, favorisés par des estimations jugées positives sur les stocks de brut...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite