Menu
RSS
A+ A A-

Les prévisions d'exportation de pétrole de l'indice PRIX

Indice PrixD'après le ministère du pétrole Koweïtien, la production de pétrole globale excède désormais la demande d'environ 1.8 millions de barils par jour. Il s'agit là d'un écart conséquent qui pèse lourdement sur le prix du baril. Est-ce que cet excédent de production va perdurer ? Les membres de l'OPEC vont-ils décider de réduire la production lors de la réunion de Décembre ? La production Iranienne va-t-elle s'envoler très bientôt ?
Autant de questions auxquelles le tout récent outil d'analyse du marché du pétrole, le PRIX INDEX, tente de répondre.

L'indice PRIX est un nouvel indice d'analyse du marché du pétrole basé sur les informations glanées auprès de 265 analystes représentant chacun un des 20 plus grands pays exportateurs de pétrole : Le PRIX Index. Il s'agit d'un indice de diffusion qui fonctionne à la manière de l'indice PMI de Markit. Il permet de résumer, en un seul chiffre, le risque que fait peser l'évolution anticipée de l'offre globale de pétrole sur le prix du baril.

Cet indice trimestriel vient d'être publié aujourd'hui et s'établit à 52.92, signifiant que les exportations de pétrole devrait progresser seulement légèrement au cours du quatrième trimestre, aidant à maintenir le prix du baril faible mais relativement stable.

L'Iran (Dont l'indice PRIX est forcement très élevé, à 76.19), l'Irak et le sultanat d'Oman devraient contribuer en large partie à l'augmentation de l'offre globale de pétrole.

En revanche, les données pour le Koweït pointent vers un recul des exportations après 3 trimestres de stabilité, suggérant que le petit émirat pourrait bien être le premier à jeter l'éponge dans la guerre des prix du baril.

Une guerre que l'Arabie Saoudite a déclaré aux USA ainsi qu'à la Russie. Aux USA d'une part, afin de freiner la croissance impressionnante des investissements dans l'exploitation du pétrole de Schiste et ainsi s'assurer de maintenir une part de marché qui garantira à la monarchie islamique de garder une influence décisive sur prix du baril. Et à la Russie, pour la punir de soutenir l'Iran et Bachar Al-Assad). Mais notons au passage que ni la chute du prix du baril ni les sanctions n'ont diminué les exportations de pétrole Russe.

Nous pouvons aussi lire dans l'analyse du PRIX INDEX que les exportations Iraniennes vont augmenter plus rapidement que beaucoup d'acteurs de marché ne le pensent et que l'Etat Islamique ne devrait pas affecter négativement la quête Irakienne des parts de marché perdues durant la seconde guerre du golfe.

L'analyste en chef du PRIX INDEX, Mr John Firedman, a déclaré à la presse que tout le monde attend de voir qui clignera en premier dans cette guerre des prix du baril et que, probablement, ce ne sera pas l'OPEC.



Commenter Les prévisions d'exportation de pétrole de l'indice PRIX


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite