Menu
RSS
A+ A A-

Nigeria: le président Buhari va s'attribuer le crucial ministère du Pétrole

prix du petrole lagosLagos: Le président nigérian Muhammadu Buhari va prendre en charge le portefeuille clé du pétrole au sein du gouvernement dont la composition devait être annoncée mercredi, quatre mois après sa prise de fonctions.
Le président Buhari a indiqué à New York où il participe à l'Assemblée générale de l'ONU, qu'il prendrait en mains le ministère du pétrole. Il sera assisté d'un secrétaire d'Etat en charge de gérer les affaires courantes de ce secteur, a confirmé mercredi le porte-parole de la présidence, Femi Adesina.

Le Nigeria, premier producteur africain de pétrole, dépend à 70% de ses exportations de brut pour son budget et à 90% pour ses recettes en devises.

La désignation des ministres devait encore être approuvée par le Parlement qui a repris ses travaux mardi.

Le président Buhari aura mis quatre mois à composer son cabinet. Ce retard serait lié à sa volonté de vérifier, dans le cadre de sa lutte contre la corruption, les parcours des candidats potentiels à des postes gouvernementaux.

Avant sa prise de fonctions, une commission avait recommandé à M. Buhari de rationaliser le nombre de ministères et de ministres.

M. Buhari, 72 ans, a pris ses fonctions le 29 mai et s'en est pris en priorité, dans sa campagne contre la corruption, au géant national du pétrole, la NNPC.

Il avait participé à la mise en place de la Compagnie pétrolière nationale nigériane (NNPC) en 1977, lorsqu'il était ministre du Pétrole sous la présidence du général Olusegun Obasanjo. M. Buhari a aussi été en charge du Petroleum Trust Fund (PTF) dans les années 90.

Le président Buhari s'est engagé à récupérer des sommes hallucinantes de pétro-dollars détournés et punir les responsables. En juin, le chef de l'Etat a congédié l'intégralité du conseil d'administration de la NNPC et ordonné un audit de ses finances.

Début août, Emmanuel Kachikwu, ancien vice-président exécutif d'ExxonMobil Africa et docteur de la prestigieuse université américaine d'Harvard, était nommé directeur général et depuis, 38 cadres supérieurs ont été remerciés.

Pour l'analyste spécialisé sur l'Afrique de la société de conseil en matière de risques Verisk Maplecroft, Malte Liewerscheidt, la décision de Muhammadu Buhari lui fournit le pouvoir maximum pour mettre en place les réformes nécessaires dans le secteur.

Elle a également montré l'importance que revêt pour lui la refonte de l'industrie pétrolière, a indiqué à l'AFP l'analyste, qui a toutefois mis en garde contre une concentration des pouvoirs, qui pourrait envoyer le mauvais message pour les réformes à venir.

La concentration des pouvoirs est une des principales raisons des mauvaises performances du Nigeria dans la gouvernance du secteur pétrolier, a prévenu M. Liewerscheidt par courriel.

M. Buhari devra assurer que la combinaison des rôles de président et de ministre du Pétrole ne sera qu'une mesure temporaire et extraordinaire le temps d'accélérer la mise en place des réformes, a-t-il ajouté.

M. Obasanjo s'était lui aussi attribué le poste de ministre du Pétrole lors de sa présidence, en tant que civil, de 1999 à 2007, et Muhammadu Buhari devra se prémunir contre tout abus ou perception d'abus.

Cette nomination du chef de l'Etat comme ministre est une stratégie à haut risque, car elle lie son destin de président à la réussite de la réforme du secteur du pétrole et du gaz, selon l'analyste.

S'il ne parvient pas à obtenir rapidement des résultats concrets, il n'y aura pas de ministre à mettre en cause, a insisté M. Liewerscheidt.



(c) AFP

Commenter Nigeria: le président Buhari va s'attribuer le crucial ministère du Pétrole


Le pétrole au Nigéria


vendredi 21 juillet 2017

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 14 juillet 2017

USA: vers une saisie de plus de 140 millions dollars de bien…

Washington: Les autorités américaines ont engagé des poursuites pour confisquer, dans le cadre d'une affaire de corruption, les actifs aux Etats-Unis de...

jeudi 08 juin 2017

Shell reprend sa production sur le terminal nigérian de Forc…

Lagos: Le géant anglo-néerlandais Shell a annoncé jeudi avoir repris ses activités sur le terminal de Forcados, dans le sud-est du Nigeria...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Nigéria

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite