Menu
RSS
A+ A A-

Nigeria: le président Buhari va s'attribuer le crucial ministère du Pétrole

prix du petrole lagosLagos: Le président nigérian Muhammadu Buhari va prendre en charge le portefeuille clé du pétrole au sein du gouvernement dont la composition devait être annoncée mercredi, quatre mois après sa prise de fonctions.
Le président Buhari a indiqué à New York où il participe à l'Assemblée générale de l'ONU, qu'il prendrait en mains le ministère du pétrole. Il sera assisté d'un secrétaire d'Etat en charge de gérer les affaires courantes de ce secteur, a confirmé mercredi le porte-parole de la présidence, Femi Adesina.

Le Nigeria, premier producteur africain de pétrole, dépend à 70% de ses exportations de brut pour son budget et à 90% pour ses recettes en devises.

La désignation des ministres devait encore être approuvée par le Parlement qui a repris ses travaux mardi.

Le président Buhari aura mis quatre mois à composer son cabinet. Ce retard serait lié à sa volonté de vérifier, dans le cadre de sa lutte contre la corruption, les parcours des candidats potentiels à des postes gouvernementaux.

Avant sa prise de fonctions, une commission avait recommandé à M. Buhari de rationaliser le nombre de ministères et de ministres.

M. Buhari, 72 ans, a pris ses fonctions le 29 mai et s'en est pris en priorité, dans sa campagne contre la corruption, au géant national du pétrole, la NNPC.

Il avait participé à la mise en place de la Compagnie pétrolière nationale nigériane (NNPC) en 1977, lorsqu'il était ministre du Pétrole sous la présidence du général Olusegun Obasanjo. M. Buhari a aussi été en charge du Petroleum Trust Fund (PTF) dans les années 90.

Le président Buhari s'est engagé à récupérer des sommes hallucinantes de pétro-dollars détournés et punir les responsables. En juin, le chef de l'Etat a congédié l'intégralité du conseil d'administration de la NNPC et ordonné un audit de ses finances.

Début août, Emmanuel Kachikwu, ancien vice-président exécutif d'ExxonMobil Africa et docteur de la prestigieuse université américaine d'Harvard, était nommé directeur général et depuis, 38 cadres supérieurs ont été remerciés.

Pour l'analyste spécialisé sur l'Afrique de la société de conseil en matière de risques Verisk Maplecroft, Malte Liewerscheidt, la décision de Muhammadu Buhari lui fournit le pouvoir maximum pour mettre en place les réformes nécessaires dans le secteur.

Elle a également montré l'importance que revêt pour lui la refonte de l'industrie pétrolière, a indiqué à l'AFP l'analyste, qui a toutefois mis en garde contre une concentration des pouvoirs, qui pourrait envoyer le mauvais message pour les réformes à venir.

La concentration des pouvoirs est une des principales raisons des mauvaises performances du Nigeria dans la gouvernance du secteur pétrolier, a prévenu M. Liewerscheidt par courriel.

M. Buhari devra assurer que la combinaison des rôles de président et de ministre du Pétrole ne sera qu'une mesure temporaire et extraordinaire le temps d'accélérer la mise en place des réformes, a-t-il ajouté.

M. Obasanjo s'était lui aussi attribué le poste de ministre du Pétrole lors de sa présidence, en tant que civil, de 1999 à 2007, et Muhammadu Buhari devra se prémunir contre tout abus ou perception d'abus.

Cette nomination du chef de l'Etat comme ministre est une stratégie à haut risque, car elle lie son destin de président à la réussite de la réforme du secteur du pétrole et du gaz, selon l'analyste.

S'il ne parvient pas à obtenir rapidement des résultats concrets, il n'y aura pas de ministre à mettre en cause, a insisté M. Liewerscheidt.



(c) AFP

Commenter Nigeria: le président Buhari va s'attribuer le crucial ministère du Pétrole


Le pétrole au Nigéria


mardi 07 novembre 2017

Petrobras annonce la vente d'actifs au Nigéria

Rio de janeiro: Le groupe pétrolier d'État brésilien Petrobras a annoncé mardi la mise en vente de ses actifs au Nigéria, dans...

jeudi 12 octobre 2017

La justice nigériane saisit de nouvelles propriétés apparten…

Lagos: La justice nigériane a ordonné la saisie définitive de quatre propriétés appartenant à l'ex-ministre du Pétrole d'une valeur de 7 millions...

lundi 09 octobre 2017

Accusations de malversations: la compagnie pétrolière du Nig…

Abuja: La compagnie pétrolière d'Etat du Nigeria, premier producteur d'or noir en Afrique, a publié lundi un rapport détaillé pour se défendre...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole au Nigéria

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite