Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte un peu dans un marché morose

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole grimpaient un peu mardi en cours d'échanges européens, dans un marché plutôt morose sur les perspectives de prix de l'or noir pour les prochains mois face à des fondamentaux baissiers.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 47,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 46 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 44 cents à 44,87 dollars.

Les cours du pétrole continuaient de s'échanger dans une fourchette étroite mardi, plombés par les inquiétudes sur la croissance de l'économie mondiale et le ralentissement économique en Chine, deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde.

"Alors que la surabondance d'offre agressive sur les marchés a pesé continuellement sur le moral des investisseurs depuis au moins un an, je pense que les craintes sur le rythme de croissance de l'économie mondiale va se traduire par des inquiétudes sur une baisse à venir de la demande de pétrole", notait Jameel Ahmad, analyste chez FXTM.

Pour les analystes de Barclays, la croissance morose de la demande et une concurrence accrue entre les producteurs risque de maintenir les cours sous pression.

D'autant plus que le retour potentiel de l'Iran sur les marchés de l'or noir au début de l'année prochaine, en cas de levée des sanctions, continue de se mettre en travers d'une reprise des cours.

Et la réponse d'autres producteurs, comme la Russie ou au Moyen-Orient, face à ce retour est tout aussi pesante sur le marché de l'or noir qu'une augmentation de l'offre iranienne en elle-même. En effet, ces derniers accélèrent leur production pour vendre un maximum de barils avant que les sanctions contre l'Iran ne soient levées.

A cause de la surabondance d'offre qui plombe le marché depuis plus d'un an, les analystes de Natixis s'attendent à ce que le Brent s'échange en moyenne autour des 46 dollars le baril au quatrième trimestre et autour des 48,5 dollars le baril en 2016.

Ils ne sont pas les seuls à être plutôt pessimistes sur les perspectives des cours du pétrole pour les prochains mois et jusqu'en 2016. Il y a quelques semaines, les analystes de Goldman Sachs avaient même parlé d'un baril atteignant les 20 dollars.

"D'après Fatih Birol, le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les prix du pétrole sont partis pour rester à leur niveau actuel pour quelque temps", notaient les analystes de Commerzbank.

De leur côté, les experts de Danske Bank étaient plus optimistes, misant sur un rééquilibrage du marché grâce à un ralentissement de la production dans les pays hors Opep, particulièrement aux États-Unis, mais aussi au Canada et au Brésil.

Chez PVM, on estime que si la différence entre l'offre et la demande va se resserrer en 2016, le marché va continuer de porter le poids d'un surplus de stocks qui va devoir disparaître avant que les prix ne puissent se reprendre de manière durable.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte un peu dans un marché morose


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite