Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse dans un marché hésitant

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient lundi en cours d'échanges européens, dans un marché où règne l'incertitude sur fond de ralentissement de l'économie chinoise mais aussi face à la Fed et à la surabondance d'offre qui plombe le marché de l'or noir depuis plus d'un an.
Vers 10H35 GMT (12H35 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 47,71 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 90 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 89 cents à 44,81 dollars.

Les marchés ont durement encaissé la semaine dernière l'annonce de la lourde contraction en septembre de l'activité manufacturière chinoise, qui est tombée à son plus bas niveau depuis six ans et demi. Elle est venue confirmer le ralentissement de la deuxième économie mondiale, et deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde.

Dans le même temps, la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed), Janet Yellen a indiqué jeudi qu'elle pensait que les conditions seraient réunies pour probablement permettre une première hausse des taux sur les fonds fédéraux plus tard cette année, suivie par un rythme graduel de resserrement des taux ensuite.

Une déclaration qui a permis au billet vert de se renforcer, ce qui a, à son tour, lesté les prix du baril de pétrole libellés en dollar. Une hausse du dollar tend à peser sur les cours de l'or noir libellé en dollar en le rendant plus onéreux pour les acheteurs munis d'autres devises.

L'atmosphère est fébrile et le pétrole est tiraillé entre les fondamentaux du marché et les fondamentaux macroéconomiques, et fait face à des contre-courants du moral des marchés financiers, de la volatilité du marché des changes et des mouvements techniques, expliquaient les analystes de PVM.

Par ailleurs, le retour potentiel de l'Iran sur les marchés de l'or noir au début de l'année prochaine, en cas de levée des sanctions, continue de se mettre en travers d'une reprise durable des cours.

Et la réaction d'autres pays producteurs au retour des barils iraniens est tout aussi plombante pour le marché de l'or noir qu'une augmentation de l'offre iranienne en elle-même.

Selon les experts de JBC Energy, les données préliminaires pour les chargements de brut au mois d'octobre depuis la Russie et l'Irak, qui montrent une hausse de la production, suggèrent que la compétition pour placer des barils sur le marché méditerranéen notamment, s'intensifie.

Si l'hésitation semble régner chez les investisseurs ces dernières semaines, ce qui semble évident c'est l'acceptation grandissante que les prix du pétrole vont rester bas pour une plus longue période que prévu initialement, concluaient les analystes de PVM.



(c) AFP


Commenter Le pétrole baisse dans un marché hésitant


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite