Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole grimpe aidé par le dollar et la baisse du nombre de puits aux états-Unis

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole grimpaient lundi en fin d'échanges européens, après avoir été aidés par un léger affaiblissement du dollar et avoir été stimulés par un déclin du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 48,38 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 91 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre gagnait 1,45 dollars à 46,13 dollars.

Les cours des contrats à terme Brent et WTI tentaient de capitaliser sur un léger affaiblissement du dollar, lesté par la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) de conserver ses taux inchangés, pour se raffermir.

Les accès de faiblesse du billet vert tendent à soutenir les cours du brut car ils rendent moins onéreux les achats de pétrole, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, une nouvelle baisse du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis apportait également un peu de soutien aux cours ce lundi.

Selon un décompte de la société de services pétroliers Baker Hughes donné vendredi, le nombre de puits de forage en activité a baissé de 8 unités la semaine dernière, à 644 puits, soit 57% de puits en moins qu'à la fin du mois de décembre 2014, selon les analystes de Commerbank.

Il a fallu attendre le week-end pour que la nouvelle fasse son chemin, mais le déclin des puits de forage aux États-Unis pour la troisième semaine consécutive a fait grimper le Brent et le WTI, notait Michael van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

Les prix bas du pétrole se font ressentir (sur la production, NDLR) et les principales régions de production de pétrole de schiste risquent en particulier de subir des dommages durables, relevait-on chez Commerzbank.

Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group, notait toutefois que la hausse des cours se faisait sur des fondations peu solides et que les prix de l'or noir pourraient de nouveau se trouver sous pression si la déprime vis-à-vis du dollar se dissipe.

Les cours restaient en effet sujets à une grande volatilité et devraient rester sous l'influence de facteurs externes au marché du pétrole, comme les marchés boursiers et le marché des changes, expliquaient les analystes de Commerzbank.

Et les récentes nouvelles concernant les fondamentaux du marché, notamment sur l'offre américaine, ont été mitigées la semaine dernière, rappelait Myrto Sokou, analyste chez Sucden Financials.

Si les réserves de brut ont décliné de 2,1 millions de barils aux États-Unis la semaine dernière, les inventaires d'essence et de produits distillés ont respectivement augmenté de 2,8 et 3,1 millions de barils, notait-elle.



(c) AFP


Commenter Le pétrole grimpe aidé par le dollar et la baisse du nombre de puits aux états-Unis


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite