Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole tâtonne, plombé par des fondamentaux de marché moroses

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole tâtonnaient mardi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant face à des fondamentaux moroses tant du côté de la demande que de l'offre.
Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 46,29 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 8 cents par rapport à la clôture de lundi.

Les cours du Brent ont atteint vers 14H30 GMT un nouveau plus bas depuis la fin du mois d'août, à 45,98 dollars le baril.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 86 cents à 44,85 dollars.

Les prix du pétrole restaient volatiles dans un marché incertain quant à l'attitude à adopter face à des fondamentaux baissiers.

Le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) paru lundi a contribué à plomber le moral déjà en berne des marchés.

L'Opep a en effet estimé que la demande allait croître un peu moins vite que prévu en 2016 lestée par un ralentissement économique en Chine et au Brésil, tandis que l'offre allait continuer de progresser, même si la production américaine devrait commencer à se tasser.

"On peut tirer une conclusion évidente de ce rapport, c'est qu'en ce qui concerne l'équilibre entre l'offre et la demande il n'y aura pas de changement entre 2015 et 2016", expliquaient les analystes de PVM.

Les experts d'Energy Aspects estimaient ce mardi que la demande chinoise devrait seulement croître de 260.000 barils par jour (bj) en 2016, contre 400.000 bj en 2015.

La demande chinoise devrait ainsi s'élever à 10,7 millions de barils par jour (mbj) en 2016, toujours selon Energy Aspects qui voit la croissance de la demande mondiale diminuer de 1,1 million de barils par jour en 2016 et atteindre 95,1 mbj.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait pourtant estimé la semaine dernière dans son rapport que le marché pourrait presque se rééquilibrer en 2016.

Mais les experts de PVM appelaient les observateurs qui penchent pour un rééquilibrage du marché l'année prochaine à la prudence, car il faudrait seulement que l'Opep augmente sa production à 32,28 millions de barils par jour pour que le déséquilibre en 2016 soit le même qu'en 2015.

"Un chiffre très proche de leurs niveaux de production actuels, selon certaines sources", notaient les analystes.

Au cours du deuxième trimestre 2015, la production de brut de l'Opep, selon des sources secondaires citées par le cartel, s'élevait à 31,02 millions de barils par jour.

"La persistance durable d'un excès d'offre et d'une demande mondiale qui devrait rester atone l'an prochain pourrait conduire le pétrole vers le seuil des 30 dollars le baril, ce qui constitue une cible conservatrice", soulignait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Et selon l'analyste, un recul beaucoup plus accentué n'est pas exclu "étant donné que rien aujourd'hui ne permet d'espérer un redémarrage substantiel de la croissance mondiale".

(c) AFP

Commenter Le pétrole tâtonne, plombé par des fondamentaux de marché moroses


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 12 décembre 2017 à 06:13

Le pétrole continue d'avancer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, en particulier le contrat européen qui dépasse les 65 dollars pour...

lundi 11 décembre 2017 à 21:11

Le pétrole soutenu par la fermeture d'un oléoduc en mer du N…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi, clôturant à son plus haut niveau à Londres depuis plus de deux...

lundi 11 décembre 2017 à 18:12

Le pétrole de Brent au plus haut depuis 2015 avec la fermetu…

Londres: Le cours du pétrole de Brent, référence européenne, a atteint lundi en fin d'échanges européens son plus haut niveau depuis juin...

lundi 11 décembre 2017 à 16:40

France: les prix des carburants à la pompe reculent

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 11 décembre 2017 à 15:37

Le pétrole, poussé par une explosion à New York, ouvre en lé…

New York: Le pétrole new-yorkais montait légèrement à l'ouverture lundi, le marché faisant preuve d'un peu de fébrilité après de premières informations...

lundi 11 décembre 2017 à 14:30

Pétrole: Ryad va réduire ses exportations vers l'Asie en jan…

Ryad: L'Arabie saoudite a annoncé lundi une réduction de ses exportations de brut à destination de ses clients asiatiques en janvier, pour...

lundi 11 décembre 2017 à 12:19

Le pétrole stable dans un marché hésitant

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que les marchés peinent à trouver une direction forte...

lundi 11 décembre 2017 à 05:53

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie, les investisseurs craignant qu'une hausse de la production américaine ne réduise à néant...

dimanche 10 décembre 2017 à 13:29

Pétrole: le Koweït s'attend à un rééquilibrage du marché à l…

Koweït: Le ministre koweïtien du pétrole Essam al-Marzouk a déclaré dimanche que le marché international du pétrole brut devrait se rééquilibrer au...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite