Menu
RSS

GB: champs pétroliers et emplois en mer du Nord menacés par la chute des cours

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole LondresLondres: La chute des cours du pétrole va entraîner la fermeture de nombreux champs pétroliers et la suppression de milliers d'emplois en mer du Nord, selon deux études parues mercredi.
Le cabinet WoodMackenzie estime qu'environ 140 champs pétroliers cesseront leur activité dans les cinq ans à venir, et ce même si les prix du pétrole reviennent autour des 85 dollars le baril.

Une période de prix élevés (entre 2011 et 2014) a permis aux opérateurs de rallonger l'espérance de vie des champs pétroliers en mer du Nord et de repousser leur déclassement, mais les prix bas de l'or noir actuellement ont rappelé abruptement que cela ne pouvait pas continuer indéfiniment, note WoodMackenzie.

Le Brent qui s'échange actuellement autour de 50 dollars le baril a perdu près de 60% de sa valeur depuis le mois de juin 2014, une dégringolade qui a particulièrement pesé sur les champs pétroliers vieillissants de la mer du Nord dont la production s'amenuise.

L'année dernière les dépenses ont dépassé les recettes de la production d'hydrocarbures, une situation exacerbée par la baisse continue des cours du pétrole, constate Deirdre Michie, la directrice de la fédération du secteur Oil and Gas UK, soulignant que la situation n'était pas tenable.

La dégringolade des cours qui affecte les marchés depuis plus d'un an se fait ressentir sur les emplois dans le secteur pétrolier en mer du Nord où les entreprises opèrent des coupes drastiques dans leurs budgets.

Selon le rapport annuel d'Oil and Gas UK, 65.000 postes ont été supprimés depuis le début de l'année 2014, lorsque le nombre d'emplois avait atteint son pic à 440.000 postes.

En plus des entreprises du secteur de l'exploration et de la production, le secteur du forage, les entreprises d'ingéniérie sous-marine et de services ont été particulièrement affectés car l'activité en mer du Nord compte pour une large proportion de leurs chiffres d'affaires, explique Oil and Gas UK.

Dans ce contexte difficile, l'activité de déclassement devrait s'accélérer dans les cinq années à venir car les champs matures de la mer du Nord ne sont plus viables économiquement, prévoit WoodMackenzie.

L'industrie pétrolière est déterminée à éviter tout déclassement prématuré de ses infrastructures, souligne toutefois Oil and Gas UK, qui semble plus mesurée dans ses estimations de fermetures de champs pétroliers.

Selon Oil and Gas UK, par rapport à 2014, les dépenses de déclassement devraient doubler et atteindre 2 milliards de livres en 2018. Le nombre de champs approchant le déclassement où étant en cours de fermeture devrait atteindre les 50 unités à cette période, estime la fédération.

Les champs les plus sujets à un déclassement sont ceux qui ne sont pas rentables sans des prix du pétrole élevés pour contrebalancer des coûts de maintenance en permanente augmentation et un déclin de la production, précise Fiona Legate, analyste chez WoodMackenzie.

Le cabinet souligne que seuls 38 nouveaux champs pétroliers doivent ouvrir dans les cinq ans à venir, mais que des projets pourraient souffrir de retards ou même d'annulations car les cours sont trop bas.

En mer du Nord, les gisements marins très profonds exigent, pour être exploités, des techniques de plus en plus pointues et onéreuses.



(c) AFP


Commenter GB: champs pétroliers et emplois en mer du Nord menacés par la chute des cours

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

vendredi 23 juin 2017 à 10:48

France: le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'e…

Paris: Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé vendredi que le gouvernement allait présenter d'ici l'automne une loi visant à...

vendredi 23 juin 2017 à 07:48

Le pétrole remonte timidement en Asie

Hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, vendredi en Asie, poursuivant une remontée amorcée la veille après avoir...

jeudi 22 juin 2017 à 20:57

Pause dans le plongeon du pétrole

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté jeudi, marquant une pause dans la dégringolade qu'ils ont subie depuis fin...

jeudi 22 juin 2017 à 17:56

Le pétrole se reprend un peu mais reste très affaibli

Londres: Les cours du pétrole se reprenaient un peu jeudi en fin d'échanges européens, mais restaient proches du plus bas en plus...

jeudi 22 juin 2017 à 15:41

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

jeudi 22 juin 2017 à 15:28

Le pétrole marque une pause dans sa dégringolade à l'ouvertu…

New York: Les cours du pétrole tentaient un léger rebond jeudi à l'ouverture, progressant un peu alors qu'ils avaient encore nettement chuté...

jeudi 22 juin 2017 à 12:48

Le pétrole tente de se reprendre après une nouvelle dégingol…

Londres: Les prix du pétrole montait un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après avoir de nouveau dégringolé la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite