Menu
RSS
A+ A A-

GB: champs pétroliers et emplois en mer du Nord menacés par la chute des cours

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole LondresLondres: La chute des cours du pétrole va entraîner la fermeture de nombreux champs pétroliers et la suppression de milliers d'emplois en mer du Nord, selon deux études parues mercredi.
Le cabinet WoodMackenzie estime qu'environ 140 champs pétroliers cesseront leur activité dans les cinq ans à venir, et ce même si les prix du pétrole reviennent autour des 85 dollars le baril.

Une période de prix élevés (entre 2011 et 2014) a permis aux opérateurs de rallonger l'espérance de vie des champs pétroliers en mer du Nord et de repousser leur déclassement, mais les prix bas de l'or noir actuellement ont rappelé abruptement que cela ne pouvait pas continuer indéfiniment, note WoodMackenzie.

Le Brent qui s'échange actuellement autour de 50 dollars le baril a perdu près de 60% de sa valeur depuis le mois de juin 2014, une dégringolade qui a particulièrement pesé sur les champs pétroliers vieillissants de la mer du Nord dont la production s'amenuise.

L'année dernière les dépenses ont dépassé les recettes de la production d'hydrocarbures, une situation exacerbée par la baisse continue des cours du pétrole, constate Deirdre Michie, la directrice de la fédération du secteur Oil and Gas UK, soulignant que la situation n'était pas tenable.

La dégringolade des cours qui affecte les marchés depuis plus d'un an se fait ressentir sur les emplois dans le secteur pétrolier en mer du Nord où les entreprises opèrent des coupes drastiques dans leurs budgets.

Selon le rapport annuel d'Oil and Gas UK, 65.000 postes ont été supprimés depuis le début de l'année 2014, lorsque le nombre d'emplois avait atteint son pic à 440.000 postes.

En plus des entreprises du secteur de l'exploration et de la production, le secteur du forage, les entreprises d'ingéniérie sous-marine et de services ont été particulièrement affectés car l'activité en mer du Nord compte pour une large proportion de leurs chiffres d'affaires, explique Oil and Gas UK.

Dans ce contexte difficile, l'activité de déclassement devrait s'accélérer dans les cinq années à venir car les champs matures de la mer du Nord ne sont plus viables économiquement, prévoit WoodMackenzie.

L'industrie pétrolière est déterminée à éviter tout déclassement prématuré de ses infrastructures, souligne toutefois Oil and Gas UK, qui semble plus mesurée dans ses estimations de fermetures de champs pétroliers.

Selon Oil and Gas UK, par rapport à 2014, les dépenses de déclassement devraient doubler et atteindre 2 milliards de livres en 2018. Le nombre de champs approchant le déclassement où étant en cours de fermeture devrait atteindre les 50 unités à cette période, estime la fédération.

Les champs les plus sujets à un déclassement sont ceux qui ne sont pas rentables sans des prix du pétrole élevés pour contrebalancer des coûts de maintenance en permanente augmentation et un déclin de la production, précise Fiona Legate, analyste chez WoodMackenzie.

Le cabinet souligne que seuls 38 nouveaux champs pétroliers doivent ouvrir dans les cinq ans à venir, mais que des projets pourraient souffrir de retards ou même d'annulations car les cours sont trop bas.

En mer du Nord, les gisements marins très profonds exigent, pour être exploités, des techniques de plus en plus pointues et onéreuses.



(c) AFP


Commenter GB: champs pétroliers et emplois en mer du Nord menacés par la chute des cours

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 08 décembre 2016 à 18:24

Le pétrole en léger rebond, prudence avant une réunion entre…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens sans effacer leurs pertes des deux dernières séances, alors que la...

jeudi 08 décembre 2016 à 17:37

Rosneft privatisé: bonne nouvelle pour la Bourse, symbole po…

Moscou: Les investisseurs ont applaudi jeudi la vente par l'Etat russe de 19,5% du capital du géant pétrolier Rosneft au Qatar et...

jeudi 08 décembre 2016 à 17:12

Trump nomme un ami des pétroliers à la protection de l'envir…

New York: Donald Trump a nommé jeudi à la tête de l'Agence de protection de l'environnement un fervent défenseur du secteur des...

jeudi 08 décembre 2016 à 15:34

Le pétrole, dominé par la production hors Opep, ouvre en hau…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse jeudi à New York, le marché restant concentré sur les négociations en...

jeudi 08 décembre 2016 à 12:29

Le pétrole remonte mais la production hors Opep inquiète tou…

Londres: Les prix du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que la réunion des pays producteurs non-membres de l'Opep doit...

jeudi 08 décembre 2016 à 05:21

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse en Asie, jeudi, mais les gains étaient limités en raison du scepticisme...

mercredi 07 décembre 2016 à 21:04

En nette baisse, le pétrole termine sous la barre des 50 dol…

New York: Les cours du pétrole ont terminé en net recul mercredi, une hausse des réserves américaines de produits raffinés venant s'ajouter...

mercredi 07 décembre 2016 à 20:04

La Russie privatise 19,5% du géant pétrolier Rosneft

Moscou: Le Kremlin a annoncé mercredi qu'il avait finalisé la privatisation de 19,5% du géant pétrolier public Rosneft.

mercredi 07 décembre 2016 à 18:15

Le pétrole recule, les stocks américains pèsent sur les cour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en fin d'échanges européens, alors que les doutes croissaient de nouveau autour de l'accord de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite