Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite entre New York et Londres, face à des ajustements techniques

prix du petrole New YorkNew York: Au lendemain d'un jour férié aux Etats-Unis, les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi à New York, rattrapant le fort déclin des prix londoniens la veille, dans un marché toujours sous le coup d'un excès d'offre.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a perdu onze cents à 45,94 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain d'une séance de clôture pour la fête du Travail.

A Londres, en revanche, le prix du baril de Brent, référence européenne du brut, a pris 1,89 dollar à 49,52 dollars, sur l'Intercontinental Exchange (ICE), également pour le mois d'octobre.


"Les Etats-Unis reprennent le travail après un long week-end", a souligné Matt Smith, de ClipperData. "Alors que le Brent rebondit fortement après avoir baissé hier", la référence européenne du brut prenant près de deux dollars le baril, "le WTI rattrape son retard et a baissé vers les 45 dollars."

Ces fluctuations incertaines, largement liées à des achats à bon compte à Londres, ne témoignent pas de changement de fond sur le marché pétrolier, qui reste sous le coup d'une offre élevée, que ce soit des Etats-Unis, de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ou de la Russie.

Moins que des actualités particulières au pétrole, c'est "un rebond de 2,92% de la Bourse de Shanghai", ainsi que "des révisions en hausse des produits intérieurs brut (PIB) du deuxième trimestre au Japon et dans la zone euro", qui ont soutenu les cours, a jugé Tim Evans, de Citi.

En effet, en ce qui concerne directement le pétrole, "il ne s'est pas passé grand-chose de bouleversant", a rapporté Kyle Cooper, d'IAF Advisors.

"Il y a eu l'annonce que l'Indonésie allait revenir dans l'Opep, mais je ne vois pas trop comment" cela peut influer sur les prix, a-t-il précisé.

Les marchés, notamment les investisseurs américains revenant de week-end, ont donc continué à digérer les informations des derniers jours, dont la tonalité était plutôt négative.

Selon des sources bien informées au sein du secteur, l'Arabie Saoudite compte maintenir son niveau actuel de production, de 10,2 à 10,3 millions de barils par jour (bj) jusqu'à la fin de l'année, ont rapporté les experts de Commerzbank, rappelant que Ryad, acteur dominant de l'Opep, était le plus gros exportateur mondial de pétrole.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite entre New York et Londres, face à des ajustements techniques


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 20:56

La hausse de la production américaine d'or noir pèse sur le …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse vendredi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ayant à...

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite