Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite entre New York et Londres, face à des ajustements techniques

prix du petrole New YorkNew York: Au lendemain d'un jour férié aux Etats-Unis, les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi à New York, rattrapant le fort déclin des prix londoniens la veille, dans un marché toujours sous le coup d'un excès d'offre.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a perdu onze cents à 45,94 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain d'une séance de clôture pour la fête du Travail.

A Londres, en revanche, le prix du baril de Brent, référence européenne du brut, a pris 1,89 dollar à 49,52 dollars, sur l'Intercontinental Exchange (ICE), également pour le mois d'octobre.


"Les Etats-Unis reprennent le travail après un long week-end", a souligné Matt Smith, de ClipperData. "Alors que le Brent rebondit fortement après avoir baissé hier", la référence européenne du brut prenant près de deux dollars le baril, "le WTI rattrape son retard et a baissé vers les 45 dollars."

Ces fluctuations incertaines, largement liées à des achats à bon compte à Londres, ne témoignent pas de changement de fond sur le marché pétrolier, qui reste sous le coup d'une offre élevée, que ce soit des Etats-Unis, de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ou de la Russie.

Moins que des actualités particulières au pétrole, c'est "un rebond de 2,92% de la Bourse de Shanghai", ainsi que "des révisions en hausse des produits intérieurs brut (PIB) du deuxième trimestre au Japon et dans la zone euro", qui ont soutenu les cours, a jugé Tim Evans, de Citi.

En effet, en ce qui concerne directement le pétrole, "il ne s'est pas passé grand-chose de bouleversant", a rapporté Kyle Cooper, d'IAF Advisors.

"Il y a eu l'annonce que l'Indonésie allait revenir dans l'Opep, mais je ne vois pas trop comment" cela peut influer sur les prix, a-t-il précisé.

Les marchés, notamment les investisseurs américains revenant de week-end, ont donc continué à digérer les informations des derniers jours, dont la tonalité était plutôt négative.

Selon des sources bien informées au sein du secteur, l'Arabie Saoudite compte maintenir son niveau actuel de production, de 10,2 à 10,3 millions de barils par jour (bj) jusqu'à la fin de l'année, ont rapporté les experts de Commerzbank, rappelant que Ryad, acteur dominant de l'Opep, était le plus gros exportateur mondial de pétrole.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite entre New York et Londres, face à des ajustements techniques


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite