Menu
RSS
A+ A A-

L'Indonésie devrait réintégrer l'Opep en décembre

prix du petrole LondresLondres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a donné mardi son accord de principe au retour en son sein de l'Indonésie, un pays producteur et importateur net d'or noir qui veut peaufiner ses relations avec les producteurs.
L'Indonésie a beaucoup contribué à l'histoire de l'Opep. Nous saluons son retour dans l'organisation, a expliqué l'Opep dans un communiqué.

Le ministre indonésien de l'Énergie et des Ressources minérales, (...) Sudirman Said, sera invité à participer à la prochaine réunion régulière de la Conférence de l'Opep le 4 décembre. Ceci comprendra les formalités de relance de l'adhésion de l'Indonésie à l'organisation, a poursuivi l'Opep.

L'Indonésie devrait donc devenir le 13e État membre de ce cartel basé à Vienne, qui compte déjà l'Algérie, l'Angola, l'Arabie saoudite, les Émirats Arabes Unis, l'Équateur, l'Irak, l'Iran, le Koweït, la Libye, le Nigeria, le Qatar et le Venezuela.

Comme l'Équateur, qui avait suspendu sa participation pendant quelques années avant de revenir, il ne s'agit que d'un retour pour l'Indonésie qui avait déjà été membre de ce cénacle de 1962 à 2009. Jakarta avait décidé de quitter ce cartel de pays exportateurs d'or noir lorsque l'archipel indonésien, pourtant riche en ressources naturelles, était devenu importateur net de pétrole.

L'an passé, l'Indonésie a dû encore importer quelque 689.000 barils par jour pour couvrir sa demande intérieure, sur fond de solide croissance économique et démographique. Mais le pays a néanmoins pris l'initiative inhabituelle pour un importateur de brut de vouloir revenir dans l'Opep.

Le plafond collectif de production de l'Opep est fixé depuis près de quatre ans à 30 millions de barils par jour, soit près du tiers du pétrole brut extrait quotidiennement dans le monde. Et en 2013, selon le Département américain de l'Énergie, la production de brut de l'Indonésie comptait pour 1% de la production mondiale de pétrole.

Il est tout à fait naturel pour nous de construire des relations avec les exportateurs, avait déclaré Surdiman Said avant de se rendre en juin au siège du cartel pour évoquer la levée de la suspension indonésienne de l'organisation.

Jakarta veut importer du pétrole moins cher, mais cette initiative pourrait néanmoins, d'après des experts, ralentir les efforts du gouvernement indonésien pour réformer dans le pays ce secteur miné par la corruption.

Les statuts de l'Opep stipulent que ses membres à part entière doivent être d'importants exportateurs nets de pétrole brut, mais prévoient la possibilité pour un pays qui ne remplit pas cette condition d'être membre associé, que devrait saisir l'Indonésie.

Le retour de l'Indonésie permettra à l'organisation d'accueillir un membre asiatique, alors que ses constituants sont actuellement issus du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Amérique du Sud. Le monde du pétrole est marqué depuis plus d'un an par une chute des cours de l'or noir, qui ont plongé de plus de moitié depuis juin 2014.



(c) AFP

Commenter L'Indonésie devrait réintégrer l'Opep en décembre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 24 octobre 2017 à 06:56

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, toujours influencés par les incertitudes dans la région pétrolière...

lundi 23 octobre 2017 à 21:08

Le pétrole hésite sous l'effet des incertitudes en Irak et d…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en ordre dispersé lundi, influencé par la poursuite...

lundi 23 octobre 2017 à 18:19

Le pétrole recule en Europe, pénalisé par le dollar fort

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens, alors que le dollar remontait dans un marché toujours très attentif...

lundi 23 octobre 2017 à 16:48

France: les prix des carburants ont encore reculé la semaine…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 23 octobre 2017 à 15:44

Le pétrole monte sous l'influence de l'Irak et du forage amé…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, influencé par des statistiques sur le...

lundi 23 octobre 2017 à 12:18

Le pétrole recule, pénalisé par la vigueur du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que le dollar remontait dans un marché toujours très...

lundi 23 octobre 2017 à 06:14

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, confortant les gains enregistrés la semaine dernière en raison...

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite