Menu
RSS
A+ A A-

L'Indonésie devrait réintégrer l'Opep en décembre

prix du petrole LondresLondres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a donné mardi son accord de principe au retour en son sein de l'Indonésie, un pays producteur et importateur net d'or noir qui veut peaufiner ses relations avec les producteurs.
L'Indonésie a beaucoup contribué à l'histoire de l'Opep. Nous saluons son retour dans l'organisation, a expliqué l'Opep dans un communiqué.

Le ministre indonésien de l'Énergie et des Ressources minérales, (...) Sudirman Said, sera invité à participer à la prochaine réunion régulière de la Conférence de l'Opep le 4 décembre. Ceci comprendra les formalités de relance de l'adhésion de l'Indonésie à l'organisation, a poursuivi l'Opep.

L'Indonésie devrait donc devenir le 13e État membre de ce cartel basé à Vienne, qui compte déjà l'Algérie, l'Angola, l'Arabie saoudite, les Émirats Arabes Unis, l'Équateur, l'Irak, l'Iran, le Koweït, la Libye, le Nigeria, le Qatar et le Venezuela.

Comme l'Équateur, qui avait suspendu sa participation pendant quelques années avant de revenir, il ne s'agit que d'un retour pour l'Indonésie qui avait déjà été membre de ce cénacle de 1962 à 2009. Jakarta avait décidé de quitter ce cartel de pays exportateurs d'or noir lorsque l'archipel indonésien, pourtant riche en ressources naturelles, était devenu importateur net de pétrole.

L'an passé, l'Indonésie a dû encore importer quelque 689.000 barils par jour pour couvrir sa demande intérieure, sur fond de solide croissance économique et démographique. Mais le pays a néanmoins pris l'initiative inhabituelle pour un importateur de brut de vouloir revenir dans l'Opep.

Le plafond collectif de production de l'Opep est fixé depuis près de quatre ans à 30 millions de barils par jour, soit près du tiers du pétrole brut extrait quotidiennement dans le monde. Et en 2013, selon le Département américain de l'Énergie, la production de brut de l'Indonésie comptait pour 1% de la production mondiale de pétrole.

Il est tout à fait naturel pour nous de construire des relations avec les exportateurs, avait déclaré Surdiman Said avant de se rendre en juin au siège du cartel pour évoquer la levée de la suspension indonésienne de l'organisation.

Jakarta veut importer du pétrole moins cher, mais cette initiative pourrait néanmoins, d'après des experts, ralentir les efforts du gouvernement indonésien pour réformer dans le pays ce secteur miné par la corruption.

Les statuts de l'Opep stipulent que ses membres à part entière doivent être d'importants exportateurs nets de pétrole brut, mais prévoient la possibilité pour un pays qui ne remplit pas cette condition d'être membre associé, que devrait saisir l'Indonésie.

Le retour de l'Indonésie permettra à l'organisation d'accueillir un membre asiatique, alors que ses constituants sont actuellement issus du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Amérique du Sud. Le monde du pétrole est marqué depuis plus d'un an par une chute des cours de l'or noir, qui ont plongé de plus de moitié depuis juin 2014.



(c) AFP

Commenter L'Indonésie devrait réintégrer l'Opep en décembre


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite