Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse à New York après les chiffres mitigés de l'emploi

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, les investisseurs n'ayant pas trouvé dans les chiffres sur l'emploi en août aux Etats-Unis de quoi se faire une idée claire sur l'état de l'économie.
Vers 13H20 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre cédait 28 cents à 46,47 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

La réaction du marché du pétrole aux chiffres de l'emploi américain "va dépendre de la réaction de la Bourse", a déclaré Phil Flynn, chez Price Futures Group, car actuellement le marché pétrolier semble suivre le mouvement imprimé par les marchés d'actions,qu'il "regarde pour voir si les cours du pétrole sont trop bas".

Le taux de chômage aux Etats-Unis a reculé à son plus bas niveau depuis avril 2008, juste avant la crise financière, mais les créations d'emplois en août ont été inférieures aux attentes.

Résultat, l'impact de ces statistiques sur la décision de la Réserve fédérale de relever ou non les taux d'intérêt dans deux semaines est impossible à évaluer, selon M. Flynn.

"Ces chiffres ne sont ni horribles ni formidables, donc le débat va se prolonger sur la perspective d'une hausse des taux", a-t-il dit.

Une hausse des taux de la Fed rendrait le billet vert plus rémunérateur donc plus attractif, mais le renchérissement possible du dollar, monnaie d'échange du pétrole brut, tend à peser sur les cours car il pénalise les acheteurs munis d'autres devises.

D'un autre côté, le marché pétrolier tend à saluer tous les bons chiffres sur l'économie américaine, y voyant la perspective du maintien d'une demande solide aux Etats-Unis.

En tout état de cause, "après plusieurs jours de volatilité extrême sur les marchés, les prix du pétrole semblent s'être calmés", notaient pour leur part les analystes de Commerzbank.

Mais les cours demeurent sous la pression d'une offre surabondante alors que l'Arabie saoudite, qui a de nouveau baissé ses prix à l'exportation vers le marché asiatique notamment, poursuit sa stratégie de protection de ses parts de marchés.

"A cause de la politique d'augmentation de la production poursuivie par l'Arabie saoudite et des records de production de l'Irak, le marché est sur-approvisionné. En plus, il y a la perspective du retour du pétrole iranien", expliquait-on chez Commerzbank.

Mais M. Flynn avançait aussi quelques éléments pouvant soutenir les cours au dernier jour de la semaine, surtout "des risques géopolitiques accrus", citant notamment la présence cette semaine de cinq navires militaires chinois dans la mer de Bering qui sépare la Russie de l'Alaska, durant une visite dans cet Etat du président américain.

"Quand il y a ce genre d'actualité géopolitique, les gens hésitent généralement à parier sur la baisse du pétrole à la veille d'un long weekend", a dit M. Flynn, en référence à lundi qui sera férié pour cause de fête du Travail aux Etats-Unis.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse à New York après les chiffres mitigés de l'emploi


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite