Menu
RSS

Le pétrole finit en hausse malgré la hausse des stocks américains

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont progressé mercredi à New York, les investisseurs, longtemps indécis, choisissant de minimiser la signification de l'annonce d'une nouvelle hausse des stocks américains de brut, assortie d'une baisse de la production.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a gagné 84 cents à 46,25 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), regagnant un peu du terrain perdu la veille.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a terminé en hausse de 94 cents à 50,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

En milieu de journée, les cours s'étaient pourtant affaissés, vu la hausse des stocks plus forte que prévu: selon le département américain de l'Énergie (DoE), lors de la semaine achevée le 28 août, les réserves commerciales de brut ont progressé de 4,7 millions de barils pour atteindre 455,4 millions de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendaient à une hausse de seulement 900.000 barils.

Cette hausse est cependant moins importante que le bond de 7,6 millions de barils sur lequel tablait la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API), dans des estimations publiées mardi soir, ce qui, selon Bill Baruch de iiTrader.com, a donné aux acheteurs une justification pour revenir sur le marché.

Selon M. Baruch, "l'API, qui fonde ses chiffres sur une enquête volontaire, avait déformé les attentes", permettant aux chiffres du DoE d'apparaître en fin de compte relativement favorables, dans un contexte où le marché s'inquiète de la surabondance de l'offre.

"Comme beaucoup de vendeurs étaient venus sur le marché sur la foi de l'API, une fois que les cours se sont heurtés à un seuil de résistance (à la baisse) à 43,5 dollars, on a vu un rebond technique", permettant au marché "d'entrer en phase de consolidation".

Matt Smith, chez Clipper Data, a en outre trouvé une source d'optimisme dans les chiffres des ventes de voitures aux Etats-Unis parus mardi, revenues à un rythme annualisé qu'on n'avait plus vu depuis dix ans.

Or, selon lui, "des ventes de voitures en hausse laissent prévoir un chômage en baisse", ce qui est de bon augure à deux jours des chiffres mensuels sur l'emploi aux Etats-Unis et permet de rester optimiste sur le niveau de la demande aux Etats-Unis.

Enfin, signe encourageant du côté de l'offre, le rapport du ministère américain a confirmé la baisse de la production nationale, à hauteur de 119.000 barils par jour, mais certains analystes l'avaient déjà prévue vu la révision à la baisse des chiffres de production pour le mois de juin annoncée dès lundi.

Pour autant, la hausse des stocks américains reste un élément fondamentalement baissier, estiment plusieurs analystes.

"Il est clair qu'il y a trop d'offre de pétrole actuellement et ce n'est pas une bonne nouvelle juste avant le début de la saison de maintenance des raffineries en septembre et en octobre, où le taux d'utilisation des usines pourrait passer à 85%" contre 92,8% la semaine dernière, notait Abhishek Deshpande, analyste chez Natixis.

Quand les raffineries ralentissent la cadence, elles utilisent moins leurs stocks de brut pour les transformer.

Par ailleurs, les réserves d'essence aux États-Unis ont baissé de 300.000 barils, un peu moins que le recul de deux millions prévu.

De leur côté, les stocks de produits distillés (dont le gazole, le fioul de chauffage et le kérosène) ont augmenté de 100.000 barils, soit bien moins que la hausse de 1 million attendue.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en hausse malgré la hausse des stocks américains

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

jeudi 25 mai 2017 à 20:58

Le pétrole chute, déception après l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une chute jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 25 mai 2017 à 19:26

Le pétrole décroche de plus de deux dollars le baril après l…

New York: Les cours du pétrole décrochaient jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de prolonger de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite