Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite à l'ouverture à New York avant les stocks américains

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole étaient en petite hausse quelques minutes après l'ouverture mercredi à New York, les investisseurs attendant de voir ce que leur réservent les chiffres hebdomadaires du ministère de l'Energie sur les stocks et la production américains.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre prenait 31 cents à 45,72 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain d'une séance marquée par une glissade de quelque 7,70%.

Le marché attend que le rapport du DoE confirme l'augmentation importante des stocks annoncée mardi soir par l'association professionnelle API, a expliqué Andy Lipow, chez Lipow Oil Associates.

L'API a fait état d'une hausse inattendue de 7,6 millions de barils des stocks de brut la semaine dernière.

Cela contrebalance la baisse presque aussi large de la semaine précédente, ont noté les experts de Commerzbank.

Une hausse des réserves américaines est généralement mal accueillie par les investisseurs car elle peut signaler un ralentissement de la demande du pays, le plus gros consommateur de pétrole au monde, alors que le marché du pétrole souffre déjà d'une offre surabondante.

Les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendaient, selon des prévisions médianes, à un gonflement des stocks de brut de 900.000 barils pour la semaine achevée le 28 août.

Les réserves d'essence auraient baissé de 2 millions de barils la semaine dernière, tandis que les stocks de produits distillés (diesel, fioul de chauffage, kérosène, etc.) auraient progressé de 1 million de barils.

Selon M. Lipow, l'augmentation des réserves de brut s'expliquerait par des pannes dans certaines raffineries, et par le début des opérations saisonnières de maintenance dans d'autres.

Chez Commerzbank, les analystes notaient toutefois qu'une bonne surprise était possible du côté de la production américaine de pétrole, que le DoE a révisée en baisse, lundi, pour le mois de juin.

Si cela se répercute dans les chiffres hebdomadaires, une importante réduction des chiffres de la production de brut serait attendue, ce qui pourrait soutenir les prix en dépit de l'augmentation des stocks, ont-ils fait valoir.

Ils ajoutaient toutefois que la volatilité des cours était actuellement au plus haut depuis la mi-mars; il est donc virtuellement impossible de faire des prédictions fiables sur les prix à court terme.

M. Lipow a noté de son côté que le marché avait encore beaucoup de raisons de chuter, surtout après le bond de plus de 27% des cours du WTI enregistré entre les 27 et 31 août.

On continue à voir des informations venant d'Iran sur ses projets d'augmenter nettement la production une fois que les sanctions économiques seront levées, et il semble que l'administration Obama va réunir assez de voix (au Congrès) pour faire valider l'accord avec l'Iran sur son programme nucléaire, devant régler cette question des sanctions.

Sans compter que le marché s'inquiète toujours du ralentissement économique chinois, qui pourrait également entraîner un ralentissement de la demande.



(c) AFP


Commenter Le pétrole hésite à l'ouverture à New York avant les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite