Menu
RSS

Le pétrole ouvre en baisse, victime de prises de bénéfices et d'inquiétudes pour l'Asie

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse lundi à New York, victimes de prises de bénéfices après la forte hausse de la semaine dernière, et d'inquiétudes renouvelées sur la demande venue d'Asie.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre cédait 55 cents à 44,67 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), alors qu'il avait grimpé de plus de 11% au cours des cinq séances précédentes, soit sa plus forte progression depuis quatre ans et demi.

On s'inquiète toujours pour l'économie mondiale, a déclaré John Kilduff, chez Again Capital, en évoquant la déception provoquée par la production industrielle du pays qui connu un recul inattendu.

C'est le signe que l'Asie ne va pas très bien, économiquement, alors que le Japon et la Chine sont deux des plus gros consommateurs de pétrole, et tant qu'on aura des raisons de suivre ce qui se passe dans la région et son économie en difficultés, le pétrole restera sous pression, a ajouté M. Kilduff.

En outre, après les fortes hausses de la fin de semaine dernière, le pétrole subit une prise de profit, ont estimé les analystes de Saxo Banque.

Autre raison selon eux de ce ralentissement: la saison estivale touche à sa fin et la consommation d'essence aux Etats-Unis pourrait fortement chuter, entraînant dans son sillage une baisse de la demande et donc un recul des prix.

Ce repli de la demande interviendrait dans un marché déjà marqué par une offre abondante couplée à une demande morose.

La tendance à la baisse est toujours là, la pression est plus à la baisse qu'à la hausse, a résumé M. Kilduff, qui table sur beaucoup de volatilité pour un moment.

De leur côté les analystes de Commerzbank ont assuré que certains délégués de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) ne croient plus que les prix vont remonter tellement au-delà de 50 dollars cette année. Ils escomptent que le marché s'ajustera de lui-même, et ignorent donc des appels à prendre des mesures pour soutenir les cours.

En conséquence de la demande atone, les exportations du Qatar ont chuté de plus de 40% en valeur entre juillet 2014 et juillet 2015 en raison du recul des ventes de pétrole et d'hydrocarbures, selon des chiffres officiels publiés dimanche à Doha.

La production continue parallèlement à être très élevée que ce soit au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui dépasse largement son plafond théorique de 30 millions de barils par jour (mbj), ou aux Etats-Unis, qui produisent du pétrole de schiste.

Enfin les investisseurs se placent, selon les stratégiques de Saxo Banque, sur la réserve en raison de l'incertitude entourant la stratégie de la banque centrale américaine, certains responsables de la Fed ayant récemment laissé la porte ouverte à une hausse des taux en septembre.

Le vice-président de l'institution (Stanley Fisher) a notamment déclaré samedi que l'institution ne devrait pas attendre que l'inflation remonte à 2% pour commencer à resserrer le crédit.

Une hausse des taux devrait soutenir le dollar américain, ce qui rend les matières premières et notamment le pétrole plus cher pour les acheteurs ayant d'autres devises.

Mais ce serait aussi négatif si la Fed renonçait à rehausser les taux car cela voudrait dire que l'économie ne va pas très bien, ce qui est aussi mauvais pour la demande, a précisé M. Kilduff.



(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en baisse, victime de prises de bénéfices et d'inquiétudes pour l'Asie

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Le pétrole en Asie


mercredi 28 juin 2017

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient à la baisse mercredi en Asie, les investisseurs craignant une hausse des stocks de brut américain.

mardi 27 juin 2017

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Asie

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 28 juin 2017 à 21:03

Le pétrole profite d'une baisse de la production aux Etats-U…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé la séance en hausse mercredi, le marché accueillant positivement l'annonce d'une baisse de...

mercredi 28 juin 2017 à 18:50

Le pétrole monte grâce au repli des réserves américaines d'e…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse mercredi en fin d'échanges européens, portés par la baisse des réserves d'essence et...

mercredi 28 juin 2017 à 16:49

USA: hausse surprise des stocks de brut, les réserves d'esse…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que les réserves d'essence...

mercredi 28 juin 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York avant un rappor…

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère baisse mercredi à New York, le marché attendant avec fébrilité...

mercredi 28 juin 2017 à 12:58

Le pétrole baisse un peu, l'offre surabondante pèse

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, la surabondance persistante de l'offre pesant de nouveau sur...

mercredi 28 juin 2017 à 07:51

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient à la baisse mercredi en Asie, les investisseurs craignant une hausse des stocks de brut américain.

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite