Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole poursuit son rebond et achève sa meilleure semaine depuis 2011 à New York

prix du petrole New YorkNew York: Pour la deuxième séance de suite, les cours du pétrole ont fortement monté vendredi à New York, achevant la semaine sur leur plus forte hausse hebdomadaire depuis 2011 face à l'atténuation des craintes pour la demande et l'économie mondiale.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a gagné 2,66 dollars à 45,22 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà pris près de quatre dollars la veille. En une semaine, il a gagné plus de 11%, soit sa plus forte progression depuis quatre ans et demi.

Cette hausse est d'autant plus marquante que les cours du pétrole étaient encore tombés lundi à leur plus bas niveau de clôture depuis six ans et demi, à 38,24 dollars.

"C'est tout simplement incroyable", a jugé Phil Flynn, de Price Futures Group. "Les cours pétroliers ont rebondi parce qu'on sentait que leur baisse avait été exagérée. Plus qu'autre chose, le marché est en train d'intégrer des éléments macroéconomiques, dont le fait que le krach boursier n'a pas eu lieu".

Les Bourses mondiales ont été très secouées cette semaine par le tumulte des marchés en Chine, deuxième consommateur mondial de pétrole, où la place shanghaienne a chuté de près de 40% depuis juin, mais elles sont peu à peu parvenues à se reprendre.

"La baisse des cours était moins due à une véritable dégradation de la demande qu'à des craintes pour l'avenir", a jugé M. Flynn. "Quand les prix du pétrole sont passés sous 40 dollars le baril, c'était le signe que les gens craignaient que la Chine ne donne un coup d'arrêt à l'économie mondiale".

"Mais si l'on regarde les derniers chiffres économiques d'Europe comme des Etats-Unis", notamment une révision en hausse jeudi du produit intérieur brut (PIB) du deuxième trimestre, "on se rend compte que ces craintes (...) étaient probablement exagérées", a-t-il conclu.

Certains observateurs restent plus dubitatifs et soulignent que l'offre reste excessive et que le marché, sur lequel le baril valait encore plus de 100 dollars en juin 2014, reste à un bas niveau.

"Les marchés pétroliers restent extrêmement instables et les investisseurs sont obligés d'agir d'abord et de réfléchir ensuite", a estimé Tim Evans de Citi, reconnaissant "un changement dans le sentiment et les perceptions du marché".

"Ce qui est loin d'être clair, c'est si l'équilibre fondamental du marché a changé, et à quel point", a-t-il prévenu. "On va prendre connaissance d'éléments à ce sujet lors des prochains jours, en commençant par des évaluations de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) en août".

L'Opep a pour le moment largement contribué à faire plonger les prix depuis un peu plus d'un an en s'abstenant d'abaisser son plafond théorique de production, tandis que l'offre reste aussi élevée aux Etats-Unis et en Russie.




Commenter Le pétrole poursuit son rebond et achève sa meilleure semaine depuis 2011 à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite