Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole poursuit son rebond et achève sa meilleure semaine depuis 2011 à New York

prix du petrole New YorkNew York: Pour la deuxième séance de suite, les cours du pétrole ont fortement monté vendredi à New York, achevant la semaine sur leur plus forte hausse hebdomadaire depuis 2011 face à l'atténuation des craintes pour la demande et l'économie mondiale.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre a gagné 2,66 dollars à 45,22 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà pris près de quatre dollars la veille. En une semaine, il a gagné plus de 11%, soit sa plus forte progression depuis quatre ans et demi.

Cette hausse est d'autant plus marquante que les cours du pétrole étaient encore tombés lundi à leur plus bas niveau de clôture depuis six ans et demi, à 38,24 dollars.

"C'est tout simplement incroyable", a jugé Phil Flynn, de Price Futures Group. "Les cours pétroliers ont rebondi parce qu'on sentait que leur baisse avait été exagérée. Plus qu'autre chose, le marché est en train d'intégrer des éléments macroéconomiques, dont le fait que le krach boursier n'a pas eu lieu".

Les Bourses mondiales ont été très secouées cette semaine par le tumulte des marchés en Chine, deuxième consommateur mondial de pétrole, où la place shanghaienne a chuté de près de 40% depuis juin, mais elles sont peu à peu parvenues à se reprendre.

"La baisse des cours était moins due à une véritable dégradation de la demande qu'à des craintes pour l'avenir", a jugé M. Flynn. "Quand les prix du pétrole sont passés sous 40 dollars le baril, c'était le signe que les gens craignaient que la Chine ne donne un coup d'arrêt à l'économie mondiale".

"Mais si l'on regarde les derniers chiffres économiques d'Europe comme des Etats-Unis", notamment une révision en hausse jeudi du produit intérieur brut (PIB) du deuxième trimestre, "on se rend compte que ces craintes (...) étaient probablement exagérées", a-t-il conclu.

Certains observateurs restent plus dubitatifs et soulignent que l'offre reste excessive et que le marché, sur lequel le baril valait encore plus de 100 dollars en juin 2014, reste à un bas niveau.

"Les marchés pétroliers restent extrêmement instables et les investisseurs sont obligés d'agir d'abord et de réfléchir ensuite", a estimé Tim Evans de Citi, reconnaissant "un changement dans le sentiment et les perceptions du marché".

"Ce qui est loin d'être clair, c'est si l'équilibre fondamental du marché a changé, et à quel point", a-t-il prévenu. "On va prendre connaissance d'éléments à ce sujet lors des prochains jours, en commençant par des évaluations de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) en août".

L'Opep a pour le moment largement contribué à faire plonger les prix depuis un peu plus d'un an en s'abstenant d'abaisser son plafond théorique de production, tandis que l'offre reste aussi élevée aux Etats-Unis et en Russie.




Commenter Le pétrole poursuit son rebond et achève sa meilleure semaine depuis 2011 à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 20:56

La hausse de la production américaine d'or noir pèse sur le …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse vendredi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ayant à...

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite