Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: les bénéfices des géants chinois chutent au premier semestre

prix du petrole shanghaiShanghai: Deux des plus importants groupes énergétiques chinois, Sinopec et CNOOC, ont vu leurs résultats du premier semestre dégringoler en raison de la chute des cours du pétrole et de la morosité de l'économie mondiale.
Le bénéfice net du raffineur Sinopec pour le premier semestre a plongé de 22,3% à 24,43 mrd CNY (3,63 mrd CHF) et le chiffre d'affaires de 23,3% à 1040 mrd CNY, a annoncé l'entreprise dans un communiqué.

"Au premier semestre de 2015, la reprise économique est restée lente", a expliqué Wang Yupu, le président de Sinopec. "Les prix internationaux du pétrole brut ont plongé au dernier semestre de l'année dernière et ils ont fluctué à des niveaux bas au premier semestre de cette année", a-t-il arppelé dans le communiqué.

Les prix du pétrole sont tombés cette semaine à leur plus bas niveau depuis début 2009, les marchés craignant que le ralentissement de l'économie chinoise n'impacte des achats de matières premières qui sont à la base de la croissance du pays depuis 30 ans.

Sinopec a ajouté que la demande chinoise en pétrole brut et en gaz avait également ralentie au premier semestre de 2015.

"Concernant le second semestre, dans un contexte de surabondance de l'offre de pétrole brut sur le marché, le pétrole devrait fluctuer à des niveaux peu élevés", a ajouté M. Wang.

De son côté, CNOOC, le principal producteur chinois de pétrole et de gaz offshore, a fait part d'un effondrement de 56,1% de son bénéfice semestriel sur un an à 14,73 mrd CNY (2,2 mrd CHF).

Le chiffre d'affaires du groupe a lui aussi baissé fortement, de 35,5% sur un an à 89,59 mrd CNY au premier semestre, selon le communiqué.

"Le ralentissement de la croissance chinoise semble s'être stabilisé et il est possible de penser qu'il a atteint un plus bas, dans le même temps, les cours du pétrole continuent d'évoluer a des niveaux faibles", a souligné Yang Hua, le président de CNOOC dans un communiqué.

CNOOC a averti qu'il y avait peu d'espoir à fonder sur le second semestre. "Il y a peu d'optimisme dans l'environnement macroéconomique mondial, nous nous attendons à ce que les cours internationaux du pétrole restent bas", a ajouté M. Yang.

Les investisseurs n'ont pas tenu compte de ces résultats: Sinopec a ainsi bondi de près de 4% à la Bourse de Shanghai et de 1,82% sur celle de Hong Kong tandis que CNOCC s'est envolé de 14% à Hong Kong.


(c) AFP (c) AFP

Commenter Pétrole: les bénéfices des géants chinois chutent au premier semestre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite