Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole tente de se stabiliser à New York, prudence avant les stocks aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole stagnaient mercredi à New York peu après l'ouverture, essayant de se stabiliser dans un marché qui se laissait aller à un relatif optimisme avant les chiffres hebdomadaires sur l'offre américaine, mais restait très prudent.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre gagnait deux cents à 39,34 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir pris plus d'un dollar mardi.

En chute d'une vingtaine de dollars le baril depuis le début juillet, le marché pétrolier new-yorkais reste proche de ses plus bas niveaux depuis six ans et demi et ne parvient pas à repasser au-dessus des 40 dollars.

A ce niveau, "on va voir beaucoup de gens partir en quête de bonnes affaires et essayer de trouver un plancher", a résumé John Kilduff, d'Again Capital.

Les prix, qui dépassaient encore 100 dollars le baril en juin 2014, ont notamment chuté face à une offre très élevée, que ce soit des Etats-Unis, de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ou de la Russie.

Dans ce contexte, "on est face à un marché qui cherche n'importe quelle lueur d'espoir, et c'est ce qu'il fait en ce moment après les chiffres de l'American Petroleum Institute (API)", a noté M. Kilduff.

Cette fédération professionnelle du secteur américain, a fait état d'une baisse de plus de sept millions de barils des réserves de brut aux Etats-Unis, ce que le marché juge de bon augure avant les chiffres officiels sur le même sujet que publiera le Département de l'Energie à 14H30 GMT.

Moins optimistes que l'API, les analystes interrogés par l'agence Bloomberg estiment que les stocks de brut devraient avoir progressé de 1,45 million de barils lors de la semaine achevée le 21 août.

Les réserves d'essence devraient pour leur part avoir décliné de 950.000 barils, et les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) s'être étoffées de 1,02 millions de barils.

Même si les stocks de brut se réduisaient, "une reprise marquée des cours est peu probable du fait de l'offre ample de pétrole sur le marché et l'annonce par l'Iran du fait que le pays augmentera sa production lorsque les sanctions internationales seront levées, quel que soit le niveau des prix", ont prévenu les analystes de Commerzbank, estimant tout de même que les cours pourraient repasser à plus de 40 dollars à cette occasion.

(c) AFP

Commenter Le pétrole tente de se stabiliser à New York, prudence avant les stocks aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite