Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole chute sous 40 dollars à l'ouverture à New York, plombé par la Chine

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole continuaient à chuter lundi à New York, tombant nettement sous les 40 dollars le baril et évoluant toujours à leur plus bas niveau depuis 2009, plombé comme d'autres marchés mondiaux par l'écroulement des Bourses chinoises.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre perdait 1,39 dollar à 39,06 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Il avait déjà momentanément évolué sous les 40 dollars lors de la précédente séance, vendredi.

Les prix pétroliers, également en forte baisse pour le Brent à Londres, continuent ainsi à évoluer à leur plus bas niveau depuis le début 2009, et peu d'analystes se risquent désormais à envisager la fin de la rechute entamée début juillet.

"L'été n'a pas été bon !", a reconnu Bart Melek, de TD Securities. Le marché pétrolier "est frappé de deux côtés. Sur le front de la demande, les Bourses s'effondrent en Asie, et on s'inquiète de voir l'économie chinoise réaliser de biens pires performances que ce que beaucoup de gens attendaient."

La Bourse de Shanghai a terminé lundi sur un plongeon de presque 8,5%, sa plus forte baisse journalière depuis huit ans, dans un marché toujours affolé par la morosité de l'économie en Chine, deuxième consommateur de pétrole après les Etats-Unis, et en dépit des efforts des autorités pour rassurer les investisseurs.

"Il est de moins en moins probable que la Chine atteigne sa cible de 7% de croissance", a noté Alastair McCaig, analyste chez IG.

En plus de ces inquiétudes, qui ont plombé lundi la plupart des Bourses mondiales, le marché pétrolier reste affecté par les craintes sur le niveau élevé de l'offre, comme l'a rappelé M. Melek.

"On est toujours préoccupés de la perspective d'un afflux de pétrole iranien, l'activité de forage s'accroît aux Etats-Unis et les raffineries vont bientôt entrer en période de maintenance", ce qui aura tendance à accroître les réserves de brut, a-t-il énuméré.

Au sujet de l'Iran, les investisseurs pétroliers s'inquiètent des conséquences d'une levée des sanctions à la suite de l'accord nucléaire conclu à la mi-juillet.

"Les attentes d'un retour rapide de l'Iran comme l'un des principaux fournisseurs de pétrole au monde ont été renforcées par la réouverture par le ministre britannique des Affaires étrangères de l'ambassade de Grande-Bretagne" à Téhéran, a rapporté M. McCaig.

(c) AFP

Commenter Le pétrole chute sous 40 dollars à l'ouverture à New York, plombé par la Chine


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite