Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe fortement, favorisé par un affaiblissement du dollar

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole poursuivaient leur forte progression lundi en fin d'échanges européens, dans un marché favorisé par un affaiblissement persistant de la monnaie américaine et soutenu par les tensions au Yémen.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet s'échangeait à 116,38 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 1,70 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 1,53 dollar à 102,12 dollars.

"Les cours du pétrole ont accentué leurs gains, principalement grâce au soutien du marché des changes, avec un dollar en baisse après un indicateur plutôt décevant sur la confiance des consommateurs aux Etats-Unis", expliquait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Cet indice, calculé par l'institut Conference Board, est retombé en mai à son plus bas niveau depuis novembre, une rechute surprise qui a démenti les attentes des économistes. Par ailleurs, la progression de l'activité économique dans la région de Chicago a ralenti pour le troisième mois d'affilée en mai.

Ces indicateurs contribuaient à maintenir la pression sur le billet vert, ce qui rendait plus attractifs les achats de pétrole libellés en dollars pour les investisseurs détenteurs d'autres devises, reléguant au second plan les inquiétudes persistantes sur la solidité de la reprise économique américaine.

"Après un week-end prolongé au Royaume-Uni et aux Etats-Unis (en raison d'un lundi férié, ndlr), le marché se cherchait une direction" mardi et a évolué dans le sillage du dollar, "saluant les nouvelles encourageantes sur la crise grecque", ajoutait Mme Sokou.

L'éventualité d'un soutien allemand à une nouvelle aide octroyée à la Grèce alimentait un regain d'optimisme revigorant l'euro, et accentuant le repli du dollar entamé la semaine dernière.

Par ailleurs, "la persistance de troubles au Moyen-Orient soutient le marché, le Yémen étant au bord d'une guerre civile entre les forces loyales au président Ali Abdallah Saleh et les chefs tribaux", relevaient les analystes de JBC Energy.

Les violences dans le pays se sont exacerbées ces derniers jours: plus de 50 personnes ont été tuées par les forces gouvernementales depuis dimanche à Taëz, grande ville du sud-ouest du Yémen où un sit-in a été réprimé dans le sang.

"Bien que le pays soit un producteur pétrolier relativement petit, sa proximité avec l'Arabie saoudite (premier exportateur mondial de brut, ndlr) et la présence de groupes terroristes dans la région expliquent" la vive attention des opérateurs, précisait JBC Energy.

Le Yémen est par ailleurs situé le long d'une route maritime stratégique pour le transport de pétrole.

Sur le front de l'offre, "les prix étaient aussi soutenus par la fermeture de l'oléoduc TransCanada, qui transporte 591'000 barils par jour depuis (l'Etat canadien de) l'Alberta jusqu'à Cushing", le principal terminal pétrolier des Etats-Unis (situé au sud du pays), ajoutait JBC Energy.

Cette interruption, décidée lundi après la découverte d'une fuite, pourrait favoriser une baisse des stocks de brut entreposés à Cushing, actuellement à des niveaux historiquement élevés.



Commenter Le brut grimpe fortement, favorisé par un affaiblissement du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite