Menu
RSS

Le pétrole poursuit sa baisse dans un marché surabondant

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient vendredi en cours d'échanges européens, tombant même à New York à son niveau le plus faible en près de six ans et demi, toujours lestés par une offre d'or noir surabondante et des inquiétudes sur la demande.
Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 49,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 3 cents par rapport à la clôture de jeudi.


Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 20 cents à 42,03 dollars. Le cours du baril de WTI est tombé vendredi en début d'échanges asiatiques à 41,35 dollars, son niveau le plus faible depuis début mars 2009.


Les cours du pétrole continuaient de souffrir de la dévaluation surprise du yuan cette semaine, "qui pourrait indiquer des difficultés économiques et ainsi accentuer la saturation" du marché, notait Jonathan Sudaria,


Entre mardi et jeudi, la Chine a dévalué de façon inattendue sa monnaie, un mouvement qui a fait craindre un


analyste chez London Capital Group. ralentissement marqué de la croissance de la deuxième économie mondiale et moteur de la reprise économique dans le monde, et une baisse de la demande du deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde.


Et ce alors que la demande mondiale d'or noir reste en berne et que la production continue à être très élevée, que ce soit au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui dépasse largement son plafond théorique de 30 millions de barils par jour (mbj), comme aux États-Unis, malgré une baisse la semaine dernière.


"Si l'Opep refuse d'intervenir pour arrêter l'effondrement des cours, alors la dernière chance pour une stabilisation des cours serait un affaiblissement du dollar", estimait Nour Al-Hammoury, analyste chez ADS Securities.


Tout accès de faiblesse du billet vert rend plus attractifs car moins onéreux les achats de matières premières libellées en dollar, comme le brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.


"La balle est dans le camp de la Réserve fédérale américaine (Fed), et ses décisions lors de la réunion du FOMC (Comité de politique monétaire de la Fed) le mois prochaine aura un impact majeur sur le secteur des matières premières", estimait M. Al-Hammoury.


Les investisseurs spéculent depuis des mois sur la date d'une première hausse des taux de la banque centrale américaine et estimaient jusqu'aux interventions chinoises que la probabilité d'une augmentation en septembre était très élevée.


Une hausse des taux américains rendrait le billet vert plus rémunérateur. Ainsi, si les inquiétudes sur la croissance chinoise venaient à convaincre la Fed de reporter la hausse de ses taux à la fin de l'année, le dollar subirait un accès de faiblesse dont pourraient profiter les matières premières.


Par ailleurs, la pression sur les cours du WTI était accentuée par "l'arrêt pour réparation d'une raffinerie dans la région du Midwest (centre-nord des États-Unis)", les travaux devant durer environ un mois et ôtant une capacité de raffinage de 240.000 barils par jour du système américain, notaient les analystes de Commerzbank.


"Cela implique que les réserves (américaines) de brut pourraient s'étoffer de 1,7 million de barils d'ici à une semaine et par conséquent la diminution des stocks hebdomadaires pourrait être bien moindre que ces dernières semaines", prévenait-on chez Commerzbank.


(c) AFP


Commenter Le pétrole poursuit sa baisse dans un marché surabondant

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 25 mai 2017 à 20:58

Le pétrole chute, déception après l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une chute jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 25 mai 2017 à 19:26

Le pétrole décroche de plus de deux dollars le baril après l…

New York: Les cours du pétrole décrochaient jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de prolonger de...

jeudi 25 mai 2017 à 18:40

Pétrole: l'Opep prolonge ses quotas, confiante dans un rééqu…

Vienne: L'Opep et ses partenaires, dont la Russie, ont décidé de maintenir jeudi leurs quotas de production de pétrole jusqu'en mars 2018...

jeudi 25 mai 2017 à 18:08

Le pétrole baisse avec la confirmation de l'accord de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole baissaient jeudi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après la confirmation attendue de...

jeudi 25 mai 2017 à 17:39

Pétrole: l'Opep veut prolonger ses quotas, confiante dans un…

Vienne: L'Opep et ses partenaires, dont la Russie, devraient maintenir jeudi leurs quotas de production de pétrole jusqu'en mars 2018 dans le...

jeudi 25 mai 2017 à 15:32

Le pétrole ouvre en baisse à New York, scepticisme sur l'Ope…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse jeudi à New York, les investisseurs se montrant sceptiques sur la prolongation...

jeudi 25 mai 2017 à 13:04

Pétrole: l'Opep veut prolonger ses quotas de production sans…

Vienne: L'Opep et ses partenaires, dont la Russie, sont réunis jeudi à Vienne pour reconduire jusqu'en mars 2018 leurs quotas de production...

jeudi 25 mai 2017 à 12:43

Le pétrole baisse, marché fébrile pendant que l'Opep se réun…

Londres: Les prix du pétrole baissaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché fébrile et focalisé sur Vienne où se réunit...

jeudi 25 mai 2017 à 12:22

Pétrole: des efforts supplémentaires de l'Opep écartés par l…

Vienne: L'Opep atteindra son objectif d'abaisser les réserves mondiales de pétrole pour faire remonter les cours du baril, en renouvelant les baisses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite