Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa baisse dans un marché surabondant

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole baissaient vendredi en cours d'échanges européens, tombant même à New York à son niveau le plus faible en près de six ans et demi, toujours lestés par une offre d'or noir surabondante et des inquiétudes sur la demande.
Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 49,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 3 cents par rapport à la clôture de jeudi.


Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 20 cents à 42,03 dollars. Le cours du baril de WTI est tombé vendredi en début d'échanges asiatiques à 41,35 dollars, son niveau le plus faible depuis début mars 2009.


Les cours du pétrole continuaient de souffrir de la dévaluation surprise du yuan cette semaine, "qui pourrait indiquer des difficultés économiques et ainsi accentuer la saturation" du marché, notait Jonathan Sudaria,


Entre mardi et jeudi, la Chine a dévalué de façon inattendue sa monnaie, un mouvement qui a fait craindre un


analyste chez London Capital Group. ralentissement marqué de la croissance de la deuxième économie mondiale et moteur de la reprise économique dans le monde, et une baisse de la demande du deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde.


Et ce alors que la demande mondiale d'or noir reste en berne et que la production continue à être très élevée, que ce soit au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui dépasse largement son plafond théorique de 30 millions de barils par jour (mbj), comme aux États-Unis, malgré une baisse la semaine dernière.


"Si l'Opep refuse d'intervenir pour arrêter l'effondrement des cours, alors la dernière chance pour une stabilisation des cours serait un affaiblissement du dollar", estimait Nour Al-Hammoury, analyste chez ADS Securities.


Tout accès de faiblesse du billet vert rend plus attractifs car moins onéreux les achats de matières premières libellées en dollar, comme le brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.


"La balle est dans le camp de la Réserve fédérale américaine (Fed), et ses décisions lors de la réunion du FOMC (Comité de politique monétaire de la Fed) le mois prochaine aura un impact majeur sur le secteur des matières premières", estimait M. Al-Hammoury.


Les investisseurs spéculent depuis des mois sur la date d'une première hausse des taux de la banque centrale américaine et estimaient jusqu'aux interventions chinoises que la probabilité d'une augmentation en septembre était très élevée.


Une hausse des taux américains rendrait le billet vert plus rémunérateur. Ainsi, si les inquiétudes sur la croissance chinoise venaient à convaincre la Fed de reporter la hausse de ses taux à la fin de l'année, le dollar subirait un accès de faiblesse dont pourraient profiter les matières premières.


Par ailleurs, la pression sur les cours du WTI était accentuée par "l'arrêt pour réparation d'une raffinerie dans la région du Midwest (centre-nord des États-Unis)", les travaux devant durer environ un mois et ôtant une capacité de raffinage de 240.000 barils par jour du système américain, notaient les analystes de Commerzbank.


"Cela implique que les réserves (américaines) de brut pourraient s'étoffer de 1,7 million de barils d'ici à une semaine et par conséquent la diminution des stocks hebdomadaires pourrait être bien moindre que ces dernières semaines", prévenait-on chez Commerzbank.


(c) AFP


Commenter Le pétrole poursuit sa baisse dans un marché surabondant


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite