Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole peine à trouver une direction après les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole tâtonnaient mercredi en fin d'échanges européens, après des données mitigées du département américain de l'Énergie (DoE), tout en restant aidés par un accès de faiblesse du dollar et plombés par la surabondance d'offre.
Vers 16H20 GMT (18H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 49,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 21 cents par rapport à la clôture de mardi.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grappillait 2 cents à 43,11 dollars.


Selon le DoE, lors de la semaine achevée le 7 août, les réserves commerciales de brut ont baissé de 1,7 million de barils, à 453,6 millions, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendaient à un déclin de 2 millions.


"La baisse a été significativement moins imposante que celle de la semaine précédente (4,4 millions de barils) et moins importante que les estimations des analystes", notaient les experts de Capital Economics.


Ce repli est toutefois plus important que le recul de 800.000 barils qu'avait annoncé la veille la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) dans ses propres estimations.


La baisse des stocks de brut, largement attendue donc, n'a pas vraiment provoqué de vagues mercredi dans un marché calme en cette période estivale, et a même apporté un peu de soutien au prix après leur parution, selon Abhishek Deshpande, analyste chez Natixis.


Les réserves d'essence ont baissé de 1,3 million de barils, soit plus que le repli de 675.000 prévu par les analystes de Bloomberg, témoignant de la fermeté de la demande pour ce carburant qui a d'ailleurs progressé de 8,6% d'une année sur l'autre.


Les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont progressé de 3 millions de barils.


Plusieurs analystes notaient toutefois que la production américaine a baissé la semaine dernière de 70.000 barils par jour (b/j) alors qu'elle avait augmenté la semaine précédente.


"L'offre américaine est en baisse de 200.000 b/j par rapport à son pic du début du mois de juin. Et le DoE s'attend à un plus large déclin dans les mois qui viennent car la nouvelle baisse des cours va affecter les producteurs de pétrole de schiste", constataient les analystes de Capital Economics.


"Une baisse de la production américaine devrait être en mesure de soutenir les cours. Mais toute hausse des cours risque fort de ne pas durer si l'on considère l'excès d'offre sur les marchés", estimait M. Deshpande.


Par ailleurs, la petite faiblesse du dollar qui s'échangeait à la baisse ce mercredi notamment face à l'euro et au yen, à cause des craintes sur les éventuelles conséquences de la dévaluation du yuan sur les exportations des États-Unis, a stimulé un peu les cours ce mercredi, notait également M. Deshpande.


Et une baisse du billet vert tend à rendre plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollar, car moins onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises.


(c) AFP


Commenter Le pétrole peine à trouver une direction après les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 23 octobre 2017 à 06:14

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, confortant les gains enregistrés la semaine dernière en raison...

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite