Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, sans réconfort sur l'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en baisse jeudi à New York dans un marché toujours déprimé, qui continuait à digérer les chiffres hebdomadaires de la veille sur l'offre américaine, jugés peu rassurants face à la surabondance mondiale.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre perdait 49 cents à 44,66 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).


"Le marché reste pessimiste pour une raison évidente, qui est la surabondance mondiale de brut", a résumé James Williams, de WTRG Economics, citant notamment le risque d'afflux d'or noir iranien à la suite de l'accord nucléaire conclu à la mi-juillet avec les grandes puissances.


"Cela faisait longtemps que l'on n'avait été aussi proches d'un effondrement du marché", a-t-il souligné.


Les prix rechutent depuis le début juillet, après une période de stabilisation autour de 60 dollars le baril à New York, et sont désormais tous proches de leurs plus bas niveaux depuis la fin des années 2000.


Faute d'élément d'actualité majeur jeudi, le marché pétrolier continuait à digérer les chiffres publiés la veille par le gouvernement américain sur l'état hebdomadaire de l'offre aux Etats-Unis, et les jugeait assez défavorablement malgré l'annonce d'une nette baisse des réserves de brut.


"On peut attribuer la baisse des cours à une chute des importations et un regain d'activité dans le raffinage de brut", qui relativisent cette baisse des réserves, ont souligné les experts de Commerzbank.


"Pour la première fois", le raffinage "a dépassé 17 millions de barils par jour (bpj)" aux Etats-Unis, ont-t-ils souligné. "La question, c'est combien de temps les raffineries vont conserver cette cadence extrêmement élevée."


Les observateurs s'inquiètent particulièrement de l'approche de la fin de l'été, qui privera le marché d'un soutien saisonnier important, en raison des nombreux déplacements en voiture à cette période.


"A un rythme moins élevé de raffinage, les stocks de brut vont sans doute remonter - ils dépassent déjà de près de 100 millions de barils le niveau habituel à cette époque de l'année", ont conclu les experts de Commerzbank, notant en outre que la production américaine avait nettement rebondi la semaine dernière.


(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, sans réconfort sur l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 24 octobre 2017 à 06:56

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, toujours influencés par les incertitudes dans la région pétrolière...

lundi 23 octobre 2017 à 21:08

Le pétrole hésite sous l'effet des incertitudes en Irak et d…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en ordre dispersé lundi, influencé par la poursuite...

lundi 23 octobre 2017 à 18:19

Le pétrole recule en Europe, pénalisé par le dollar fort

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens, alors que le dollar remontait dans un marché toujours très attentif...

lundi 23 octobre 2017 à 16:48

France: les prix des carburants ont encore reculé la semaine…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 23 octobre 2017 à 15:44

Le pétrole monte sous l'influence de l'Irak et du forage amé…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, influencé par des statistiques sur le...

lundi 23 octobre 2017 à 12:18

Le pétrole recule, pénalisé par la vigueur du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que le dollar remontait dans un marché toujours très...

lundi 23 octobre 2017 à 06:14

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, confortant les gains enregistrés la semaine dernière en raison...

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite