Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: le brut monte mais l'excès d'offre continue de peser

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole profitaient d'un rebond technique mardi en fin d'échanges européens après avoir chuté la veille à leur plus bas niveau en six mois pour le Brent, mais demeuraient plombés par la surabondance d'offre.
Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 50,06 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 54 cents par rapport à la clôture de lundi.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 88 cents à 46,05 dollars.


"Les cours du Brent sont timidement dans le vert ce mardi et tentent de regagner du terrain, mais restent autour des 50 dollars le baril", notaient les analystes de Spreadex.


Les cours du Brent, la référence européenne du brut, avaient plongé lundi, passant sous la barre des 50 dollars le baril et atteignant leur plus bas niveau depuis le 30 janvier, à 49,36 dollars le baril. Le Brent s'est ainsi rapproché un peu plus de son minimum en six ans atteint à la mi-janvier, lorsque le brut s'échangeait à 45,19 dollars le baril.


Le WTI était quant à lui tombé lundi à son plus bas niveau depuis le 23 mars, à 45,08 dollars le baril.


"Les investisseurs sur le marché du pétrole continuent de battre en retraite, ce qui augmente la pression vendeuse", notaient les analystes de Commerzbank.


La surabondance d'offre plombe en effet le moral des opérateurs de marché, alors que les signes d'une baisse de la production mondiale d'or noir se font rares pour le moment.


"Les perspectives du marché du pétrole restent moroses alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) produit à des niveaux records et que la baisse de la production américaine reste limitée", soulignaient les analystes d'Energy Aspects.


Même si, selon les analystes, les niveaux mondiaux de production finiront par réagir et à baisser face à la dégringolade des cours, "il tend à y avoir un décalage" entre la baisse des cours et la réaction des producteurs, estimaient-ils.


La baisse importante du nombre de puits de forage en dehors des États-Unis reflète la diminution des investissements pétroliers, ce qui combiné avec les annulations de projets devrait impacter l'offre, s'accordaient à dire les analystes de Citi.


Les dépenses d'investissements des "majors" comme Total, BP ou Shell, devraient cette année être 20% inférieures à leur niveau de 2014 et "nous prévoyons une baisse encore plus importante en 2016, alors que les prix des sous-traitants diminuent et que les compagnies pétrolières devraient réduire encore plus leurs coûts", estimait Fitch dans une note publiée mardi.


"Le problème pour le marché est que ces indicateurs à moyen-terme sont écrasés par la robustesse de la production: les chargements en mer du Nord sont en hausse de 162.000 barils par jour, la production russe reste forte et celle de l'Opep a atteint un nouveau plus haut en juillet grâce à l'offre irakienne et saoudienne", expliquaient les analyste de Citi.


(c) AFP


Commenter Pétrole: le brut monte mais l'excès d'offre continue de peser


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite