Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse nettement à New York, les inquiétudes s'attisant sur l'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole, qui ont essayé de se reprendre pendant la semaine, ont rechuté vendredi à New York, face à la perspective d'une offre toujours élevée aux Etats-Unis et dans l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre a perdu 1,40 dollar à 47,52 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Malgré une tentative avortée de reprise mardi et mercredi, le marché termine ainsi sa cinquième semaine de baisse de suite et se rapproche de plus en plus de ses plus bas niveaux depuis six ans, après une tentative de stabilisation autour de 60 dollars le baril à New York pendant le printemps.

La semaine n'a pas été particulièrement tendre pour le pétrole, a reconnu Bart Melek, de TD Securities.

Malgré le fait que l'on ait annoncé mercredi un recul inattendu des réserves américaines de pétrole, le marché continue à s'inquiéter de la surabondance mondiale, a-t-il expliqué.

Le marché a en effet totalement effacé le rebond qu'il avait timidement réalisé après l'annonce en milieu de semaine d'une nette baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.

Ce n'est pas cette baisse de 4,2 millions de barils qui allait convaincre les gens que la situation va changer, a reconnu M. Melek.

De plus, malgré un net recul la semaine dernière, la production américaine reste élevée, et l'annonce vendredi d'une hausse du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, selon un décompte établi par le groupe privé Baker Hughes n'est pas de nature à rassurer les observateurs sur ce plan.

Sur le plan international, le marché n'obtient pas plus de soutien de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), si l'on en juge par les commentaires du secrétaire général du cartel Abdallah El-Badri jeudi lors d'une visite à Moscou, ont noté les analystes de PVM.

M. El-Badri a écarté toute baisse du plafond de production du cartel, douchant ainsi des rumeurs selon lesquelles l'Arabie saoudite, membre dominant du cartel, envisage de réduire son offre d'ici la fin de l'été.

Pour le moment, l'Opep dans son ensemble a produit deux millions de barils de plus que son plafond théorique de production, qu'elle a maintenu en juin à 30 millions de barils par jour, a rapporté M. Melek.

jdy/jld/jpr

BAKER HUGHES



(c) AFP


Commenter Le pétrole baisse nettement à New York, les inquiétudes s'attisant sur l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite