Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole essaie de stopper sa baisse à l'ouverture à New York

prix du petrole New YorkNew York: Après une semaine de baisse ininterrompue, les cours du pétrole tentaient de se stabiliser mardi à l'ouverture à New York, mais ce mouvement restait très incertain dans un marché toujours déprimé par le niveau élevé de l'offre.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre gagnait deux cents à 47,41 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir systématiquement baissé pendant les quatre précédentes séances.

Le marché, tombé en mars à ses plus bas niveaux depuis six ans à moins de 45 dollars le baril à New York, s'était stabilisé autour de 60 dollars pendant le printemps, mais il rechute depuis le début juillet.

Il y a eu une telle baisse que certains investisseurs sont à l'affut de bonnes affaires, ce qui soutient un peu les cours mardi, a remarqué John Kilduff d'Again Capital.

Signe que cette stabilisation reste très incertaine, le baril de Brent, la référence européenne du brut perdait une cinquantaine cents à Londres dans un marché toujours déprimé par la chute des Bourses en Chine, où la place de Shanghai a encore baissé de plus de 1,5% mardi.

La baisse des Bourses mondiales provoque un sentiment négatif chez les acteurs du marché, qui sont ainsi encouragés à continuer à se défaire de leurs investissements dans le pétrole, considéré comme un actif assez risqué, ont expliqué les experts de Commerzbank.

De plus, du côté des fondamentaux de marché, rien ne semble pointer vers une réduction de la surabondance d'or noir, dont le surplus par rapport à la demande est estimé entre 1 et 1,5 million de barils par jour (mbj) selon plusieurs analystes.

A ce sujet, le marché attend désormais comme tous les milieux de semaine, les chiffres hebdomadaires sur l'état des réserves américaines, avec une estimation de la fédération American Petroleum Institute mardi après la clôture, et, surtout, les statistiques officielles du gouvernement américain le lendemain.

Après un rebond inattendu des réserves de brut la semaine précédente, on s'attend à une hausse des stocks, ce qui devrait aggraver la baisse des cours, d'après M. Kilduff.

Néanmoins, la demande reste forte du côté des raffineries (...) et c'est pourquoi le sentiment est mitigé, a-t-il nuancé. Les cours devraient rester instables d'ici la semaine prochaine.



(c) AFP


Commenter Le pétrole essaie de stopper sa baisse à l'ouverture à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 13 décembre 2017 à 13:26

L'Opep anticipe un marché équilibré d'ici à la fin 2018

Paris: L'Opep a estimé lundi que le marché du pétrole devrait avoir trouvé son point d'équilibre d'ici à la fin 2018, une...

mercredi 13 décembre 2017 à 12:57

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mercredi 13 décembre 2017 à 06:14

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mercredi en Asie après avoir dégringolé, les marchés étant rassurés par des estimations positives sur l'état des stocks...

mardi 12 décembre 2017 à 20:57

Le pétrole termine en baisse à New York avant le rapport sur…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, après être nettement montés dans le sillage de la fermeture d'un oléoduc important en mer...

mardi 12 décembre 2017 à 18:19

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mardi 12 décembre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à l'ouverture à New York par un problème en…

New York: Le pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture mardi, encore soutenu par la fermeture d'un important oléoduc en mer du Nord de...

mardi 12 décembre 2017 à 14:17

La Banque mondiale ne financera plus l'exploration et l'expl…

Paris: La Banque mondiale arrêtera de financer après 2019 l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz, a-t-elle annoncé mardi à l'occasion...

mardi 12 décembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, le Brent dopé par une fuite d'oléoduc en m…

Londres: Les prix du pétrole montaient encore mardi en cours d'échanges européens dans un marché perturbé par la fuite de l'important oléoduc...

mardi 12 décembre 2017 à 06:13

Le pétrole continue d'avancer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, en particulier le contrat européen qui dépasse les 65 dollars pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite