Menu
RSS
A+ A A-

Statoil limite la casse au 2e trimestre grâce à une cession

prix du petrole norvègeoslo: Le groupe pétrolier norvégien Statoil a dégagé un bénéfice net en baisse de 16% au deuxième trimestre, à 10 mrd NOK (1,18 mrd CHF), un repli limité par une plus-value de cession, a-t-il indiqué mardi.
Les comptes ont bénéficié de la vente, annoncée en octobre dernier, des parts détenues par Statoil dans le gisement gazier Shah Deniz en Azerbaïdjan et dans le gazoduc du Caucase du Sud, une opération qui s'est traduite par un gain exceptionnel de 12,3 milliards de couronnes.


Référence du marché, le résultat d'exploitation ajusté ressort à 22,4 mrd NOK, en baisse de 30,6% sur un an, pénalisé essentiellement par le repli du cours du baril sur cette période.


Mais ce chiffre est sensiblement supérieur aux attentes des analystes.


Le directeur général Eldar Saetre a estimé qu'il s'agissait d'une "performance opérationnelle encourageante", caractérisée par des efforts de réduction des coûts et une hausse de la production.


Malgré les cessions, Statoil est parvenu à produire davantage d'hydrocarbures qu'il y a un an, à 1,873 million de barils équivalent-pétrole par jour (Mbep/j), soit une progression de 4%, tirée principalement par la Norvège (+7%).


En excluant la vente au malaisien Petronas de ses actifs liés à Shah Deniz, la production d'hydrocarbures hors de Norvège a augmenté de 4%.


Le chiffre d'affaires s'élève à 138,5 mrd NOK, soit 8 mrd NOK de moins qu'au deuxième trimestre 2014.


Le groupe, qui a annoncé que ses comptes seraient publiés en dollars à partir du premier trimestre 2016 pour s'aligner sur la pratique de ses concurrents, propose de verser un dividende de 1,8 NOK par action.


Statoil est détenu à 67% par l'État norvégien.


Au premier trimestre, ses résultats avaient été plombés par de gigantesques dépréciations d'actifs, principalement dans les hydrocarbures non conventionnels aux États-Unis, ce qui s'était traduit par une perte nette abyssale de 35,5 mrd NOK.


(c) AFP

Commenter Statoil limite la casse au 2e trimestre grâce à une cession


Le pétrole en Norvège


vendredi 08 septembre 2017

En Norvège, la difficile désaccoutumance au pétrole

Oslo: Plus gros producteur d'hydrocarbures d'Europe de l'ouest, la Norvège cherche officiellement à réduire sa dépendance au pétrole mais faire une croix...

mardi 11 juillet 2017

Norvège: la production de pétrole baisse de 5% en juin

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a baissé de 5% en juin mais reste supérieure...

mercredi 21 juin 2017

Pétrole: Oslo offre un nombre record de blocs dans l'Arctiqu…

Oslo: La Norvège a proposé mercredi d'ouvrir à l'exploration pétrolière un nombre record de blocs dans les eaux arctiques de la mer...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

La Compagnie pétrolière norvégienne Statoil

Le norvégien Statoil investit dans un gisement en Patagonie argentine

vendredi 25 août 2017

Buenos aires: Les compagnies pétrolières norvégienne Statoil et argentine YPF ont signé un accord pour explorer ensemble un gisement de gaz et pétrole de schiste en Patagonie argentine, a annoncé vendredi YPF.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Statoil

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

mercredi 20 septembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le baril de pétrole new-yorkais s'appréciait à l'ouverture mercredi, soutenu par un regain de spéculations sur une prolongation de l'accord...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite