Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole tâtonne, lesté par une offre excédentaire

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole restaient sans direction jeudi en fin d'échanges européens, après une hausse des stocks de brut aux États-Unis peu rassurante pour les perspectives des cours dans un marché inondé d'or noir.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 56,23 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 10 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 15 cents à 49,04 dollars.

Les prix du pétrole demeuraient sous la pression de la surabondance d'offre, après la publication des statistiques du département américain de l'Énergie (DoE) la veille, le WTI semblant même s'installer sous les 50 dollars le baril.

Selon le DoE, lors de la semaine achevée le 17 juillet, les réserves commerciales de brut ont augmenté de 2,5 millions de barils, à 463,9 millions, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg attendaient un repli de 2,2 millions.

En outre le terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis), qui sert de référence au WTI, se remplit de plus en plus (+800.000 barils) et la production américaine n'a enregistré qu'un déclin de 4.000 barils par jour pour la semaine terminée le 17 juillet.

Les cours de la référence américaine du brut ont atteint mercredi 48,84 dollars le baril, un nouveau plus bas depuis le 2 avril. Le WTI a perdu près de 22% de sa valeur depuis son pic du mois de mai lorsqu'il avait atteint, à 62,58 dollars le baril, son plus haut niveau de l'année.

Les perspectives positives pour le prix du WTI reposaient sur le resserrement des fondamentaux du marché américain combiné avec une baisse des inventaires de brut, précisaient les analystes de BNP Paribas.

Aux niveaux actuels des réserves américaines, il est difficile d'imaginer que l'excès d'offre puisse se résorber de manière notable, notaient les analystes de Commerzbank.

Et ce malgré une demande d'essence aux États-Unis très robuste. En pleine saison des déplacements estivaux aux États-Unis, la demande d'essence a grimpé à son plus haut niveau depuis le mois d'août 2007, notaient les analystes de Citi.

Les réserves d'essence ont reflué de 1,7 million barils mercredi alors que les experts sondés par Bloomberg s'attendaient à une progression de 300.000 barils.

Les cours bénéficiaient par ailleurs légèrement d'un petit accès de faiblesse du billet vert, qui rend plus attractifs car moins onéreux les achats de brut, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.



(c) AFP


Commenter Le pétrole tâtonne, lesté par une offre excédentaire


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 13 décembre 2017 à 20:55

Le pétrole plombé par la hausse des stocks d'essence aux Eta…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi, l'annonce d'une hausse hebdomadaire des réserves d'essence et d'une progression...

mercredi 13 décembre 2017 à 18:21

Le pétrole baisse fortement avec la hausse des stocks améric…

Londres: Les cours du pétrole sont repartis en baisse mercredi en fin d'échanges européens, la hausse hebdomadaire des réserves d'essence des Etats-Unis...

mercredi 13 décembre 2017 à 17:08

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut …

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 13 décembre 2017 à 16:29

Eni conclut la cession à ExxonMobil de 25% d'un gisement au …

milan: Le géant italien Eni a annoncé jeudi avoir conclu la cession à la major américaine ExxonMobil d'une participation de 25% dans...

mercredi 13 décembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant le rapport sur l…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture mercredi, soutenu par un rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) faisant...

mercredi 13 décembre 2017 à 13:26

L'Opep anticipe un marché équilibré d'ici à la fin 2018

Paris: L'Opep a estimé lundi que le marché du pétrole devrait avoir trouvé son point d'équilibre d'ici à la fin 2018, une...

mercredi 13 décembre 2017 à 12:57

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mercredi 13 décembre 2017 à 06:14

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mercredi en Asie après avoir dégringolé, les marchés étant rassurés par des estimations positives sur l'état des stocks...

mardi 12 décembre 2017 à 20:57

Le pétrole termine en baisse à New York avant le rapport sur…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, après être nettement montés dans le sillage de la fermeture d'un oléoduc important en mer...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite