Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte un peu mais reste sous pression

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se reprenaient légèrement mardi en fin d'échanges européens, dans un marché calme et en attendant la publication des statistiques hebdomadaires des stocks américains de brut aux États-Unis mercredi.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 56,74 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 14 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août, dont c'est le dernier jour de cotation, grignotait 28 cents à 50,43 dollars.

Les prix n'ont pas bougé de façon spectaculaire ce mardi, et il n'y a pas eu vraiment d'actualité qui aurait pu influencer les cours, notait Robert Montefusco, courtier chez Sucden.

Le courtier pointait cependant du doigt quelques éléments de soutien, comme une petite faiblesse du dollar, notamment face à l'euro, et les attentes d'une baisse des stocks de brut américain, avant la publication des chiffres officiels du département américain de l'Énergie (DoE) mercredi.

Selon des estimations médianes des experts interrogés par l'agence Bloomberg, les stocks américains de brut auraient baissé de 2 millions de barils la semaine achevée le 17 juillet.

Après trois semaines consécutives de hausse, les réserves à Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis) sont vues comme étant stables, ce qui pourrait aider les cours, ajoutait M. Montefusco.

Le niveau des stocks du terminal pétrolier de Cushing qui servent de référence au pétrole échangé à New York, le WTI, est suivi de près par les opérateurs dans un marché plombé par la surabondance d'offre.

Les investisseurs attendaient également ce mardi les chiffres de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) qui produit ses propres estimations sur le niveau des stocks américains de pétrole.

Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, estimait lui aussi que l'anticipation d'une nouvelle diminution des réserves américaines apportait un léger soutien aux cours mardi. Mais pour l'analyste, la légère hausse des prix du Brent et du WTI pendant les échanges européens était liée essentiellement à des achats à bon compte.

Du point de vue des investisseurs, les prix sont très attractifs. Le marché était sur-vendu, la barrière des 50 dollars (pour le WTI, NDLR) a été bien défendue, estimait l'analyste.

Les cours du pétrole restaient toutefois plombés par l'excédent structurel du marché malgré l'actuel pic saisonnier de la demande de brut et de produits pétroliers, et alors que la demande des économies émergentes donne des signes de faiblesse.

La référence américaine du brut était tombée vers 08H30 GMT à 49,77 dollars le baril, son plus bas niveau en trois mois et demi.

De son côté, le Brent n'a pas encore trouvé sa nouvelle fourchette mais semble avoir atteint un plancher autour des 55 dollars le baril. Le baril de Brent semble toujours un peu élevé cependant et pourrait se retrouver sous pression dans les prochaines semaines et revenir à 53,50 ou 52 dollars le baril, notait Craig Erlam, analyste de Oanda.



(c) AFP


Commenter Le pétrole monte un peu mais reste sous pression


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 24 octobre 2017 à 06:56

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, toujours influencés par les incertitudes dans la région pétrolière...

lundi 23 octobre 2017 à 21:08

Le pétrole hésite sous l'effet des incertitudes en Irak et d…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en ordre dispersé lundi, influencé par la poursuite...

lundi 23 octobre 2017 à 18:19

Le pétrole recule en Europe, pénalisé par le dollar fort

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens, alors que le dollar remontait dans un marché toujours très attentif...

lundi 23 octobre 2017 à 16:48

France: les prix des carburants ont encore reculé la semaine…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 23 octobre 2017 à 15:44

Le pétrole monte sous l'influence de l'Irak et du forage amé…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, influencé par des statistiques sur le...

lundi 23 octobre 2017 à 12:18

Le pétrole recule, pénalisé par la vigueur du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que le dollar remontait dans un marché toujours très...

lundi 23 octobre 2017 à 06:14

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, confortant les gains enregistrés la semaine dernière en raison...

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite