Menu
RSS
A+ A A-

scandale Petrobras: le président de la chambre des députés mis en cause

prix du petrole rio de janeirorio de janeiro: Le président de la Chambre des députés brésilienne, l'influent Eduardo Cunha, a été mis en cause jeudi par l'un des suspects du scandale de corruption Petrobras qui l'a accusé d'avoir exigé de lui le paiement de 5 millions de dollars de pots de vin, a révélé le journal O Globo.
Je démens avec véhémence les mensonges du délateur et je le mets au défi de les prouver, a très rapidement réagi Eduardo Cunha, membre du Parti mouvement démocratique brésilien (PMDB, centre) dans un communiqué diffusé par ses avocats.

Eduardo Camargo, l'un des suspects du gigantesque scandale Petrobras ayant passé un pacte de délation contre remise de peine avec les procureurs en charge de l'enquête, a formulé jeudi lors d'une nouvelle audition des accusations détaillées contre le quatrième personnage de l'Etat brésilien, dont le nom était déjà cité dans le cadre du scandale.

Cet ancien consultant pour des entreprises sous-traitantes de Petrobras a assuré qu'Eduardo Cunha, quand il était encore simple député, aurait exigé qu'il lui verse 5 millions de dollars ainsi qu'une somme équivalente à un autre suspect, Fernando Baiano, considéré comme l'intermédiaire du PMDB chez Petrobras, afin de couvrir des dépenses électorales.

L'opération aurait eu lieu en marge d'un contrat de location de navire-sonde par Petrobras et les pots-de-vin auraient été payés sur des comptes d'intermédiaires à l'étranger, avant d'être rapatriés au Brésil à travers des opérations de change frauduleuses, selon les détails de l'audition qui ont filtré dans la presse brésilienne.

A l'appui de son démenti, Eduardo Cunha souligne de son côté que son délateur ne l'avait jamais mis en cause lors de ses quatre premiers interrogatoires. Il attribue ce revirement à des pressions qu'il aurait subi de la part du Procureur général de l'Etat.

Agé de 57 ans, Eduardo Cunha est un évangélique conservateur. Il incarne l'aile dure du PMDB, la grande formation centriste et incontournable allié parlementaire du Parti des travailleurs (PT) au pouvoir depuis 2003, avec lequel il prône ouvertement la rupture.

Elu président de la chambre des députés en février, il a profité de la crise politique qui touche le PT et la présidente Dilma Rousseff pour s'installer au centre de l'échiquier politique.

Il impose depuis un agenda résolument hostile à une Rousseff affaiblie par la crise économique, ses mesures d'austérité, le scandale Petrobras, et une popularité au plus bas à 9%.

Eduardo Cunha a imposé plusieurs revers cuisants à la présidente, et n'hésite pas à rappeler régulièrement que, de par sa fonction, c'est à lui qu'échoira la décision de soumettre ou non aux députés une éventuelle demande de destitution de Mme Rousseff, réclamée par certains secteurs de l'opposition de droite.

pal/cdo/LyS

PETROBRAS - PETROLEO BRASILEIRO



(c) AFP


Commenter scandale Petrobras: le président de la chambre des députés mis en cause


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite