Menu
RSS

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, peu affecté par l'Iran

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse mardi à New York, le marché relativisant les effets immédiats d'un accord historique entre Téhéran et les grandes puissances, après avoir été initialement plombés par la perspective d'un afflux d'or noir iranien.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août cédait 33 cents à 51,87 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Cette baisse reste limitée, car les prix sont tombés jusqu'à 50,88 dollars le baril dans les échanges électroniques d'avant l'ouverture, à la suite de l'annonce d'un accord sur le nucléaire iranien entre Téhéran et les grandes puissances, réunies à Vienne, afin de régler un dossier qui empoisonne les relations internationales depuis douze ans.

A l'annonce de cette nouvelle, on a assisté à un fort déclin, le marché craignant qu'une levée des sanctions permettent à l'Iran d'inonder de pétrole un marché mondial déjà trop approvisionné, a souligné Matt Smith, de ClipperData.

Toutefois, on a ensuite réalisé que l'accord ne deviendrait pas une réalité avant décembre, a-t-il expliqué. Les sanctions devraient alors être levées, quand l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui dépend des Nations Unies, aura prouvé que l'Iran respecte ce qui a été décidé aujourd'hui.

Un haut responsable américain a d'ailleurs souligné que les sanctions pourraient être réintroduites en cas de violation de l'accord par l'Iran, une menace que s'est empressé de réitérer le président Barack Obama.

L'accord est certainement une mauvaise nouvelle à long terme pour le marché, car on va assister pendant les prochaines années au retour du pétrole, à une hausse de la production et des exportations... Mais cela ne se produira pas cette année, a noté M. Smith.

Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zangeneh, avait à ce titre assuré en juin dernier, lors d'une réunion organisée par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), que le pays pourrait produire un million de barils de plus par jour dans les six à sept mois qui suivraient la levée des sanctions.

Les observateurs du marché du pétrole ne sont pas aussi optimistes quant aux volumes de brut qui sortiront des puits du pays, car les installations pétrolières vieillissantes pourraient mettre un frein à un redémarrage rapide.

Charles Robertson, de Renaissance Capital, estime ainsi que la production iranienne va rebondir de 750.000 barils par jour pour atteindre 4,4 millions de barils par jour (mbj) en 2016.

Combiné aux 19 millions de barils de pétrole stockés (en Iran), ceci devrait faire grimper les exportations iraniennes à 2,4 mbj en 2016, contre 1,6 mbj en 2014, a souligné l'analyste.

Pour le reste, on continue à garder un oeil sur la Grèce, après l'accord du week-end avec ses créanciers, on a pris connaissance d'un mauvais chiffre sur les ventes de détail aux Etats-Unis, de mauvaise augure pour la demande, et le Département de l'Energie a annoncé une nette baisse de la production de pétrole (de schiste) le mois prochain aux Etats-Unis, a énuméré M. Smith. Mais l'Iran est vraiment la principale nouvelle du jour.



(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, peu affecté par l'Iran

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

vendredi 23 juin 2017 à 10:48

France: le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'e…

Paris: Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé vendredi que le gouvernement allait présenter d'ici l'automne une loi visant à...

vendredi 23 juin 2017 à 07:48

Le pétrole remonte timidement en Asie

Hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, vendredi en Asie, poursuivant une remontée amorcée la veille après avoir...

jeudi 22 juin 2017 à 20:57

Pause dans le plongeon du pétrole

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement monté jeudi, marquant une pause dans la dégringolade qu'ils ont subie depuis fin...

jeudi 22 juin 2017 à 17:56

Le pétrole se reprend un peu mais reste très affaibli

Londres: Les cours du pétrole se reprenaient un peu jeudi en fin d'échanges européens, mais restaient proches du plus bas en plus...

jeudi 22 juin 2017 à 15:41

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite