Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite, lesté par le surplus d'offre sur les marchés

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole oscillaient autour de l'équilibre en fin d'échanges européens, un peu aidés par le rebond des bourses chinoises et une nouvelle prolongation des négociations sur le nucléaire iranien, mais lestés par la surabondance d'offre.
Vers 16H30 GMT (18H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 58,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 7 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 4 cents à 52,74 dollars.

La forte hausse des marchés d'actions en Chine ces deux derniers jours a donné un coup de fouet (aux cours), soulignaient les analystes de Commerzbank, atténuant ainsi les craintes sur l'impact de l'effondrement récent des places boursières sur l'économie du pays et donc la demande. La Chine est le plus gros importateur de pétrole au monde.

Du côté de l'offre, la poursuite des négociations sur le programme nucléaire iranien jusqu'au 13 juillet et les incertitudes sur l'imminence d'un accord offraient également peu de répit aux marchés de l'or noir.

L'Iran et les grandes puissances du P5+1 (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) sont réunis depuis deux semaines dans la capitale autrichienne pour tenter de conclure un accord dans ce dossier qui empoisonne les relations internationales depuis plus de douze ans.

Les pourparlers, engagés il y a près de deux ans et initialement censés aboutir pour la date butoir du 30 juin à Vienne, ont été déjà prolongés à deux reprises en raison de la persistance de désaccords fondamentaux, et le délai a été de nouveau repoussé au 13 juillet.

Une levée des sanctions, même si elle ne sera pas immédiate, devrait se traduire par un afflux d'or noir iranien sur les marchés, ce qui pourrait retarder toute reprise ferme des cours en 2015-2016, selon plusieurs analystes.

Le marché devra donc continuer à composer avec la surabondance d'offre qui leste les cours depuis plus d'un an, et à plus court terme le rapport mensuel de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) a confirmé notre point de vue sur le fait que le marché allait rester en surplus dans la deuxième moitié de cette année, limitant ainsi toute augmentation des cours, notaient les analystes de PVM.

On a vu le nombre de puits de forage augmenter aux États-Unis, les stocks américains de brut grimper. Les producteurs américains semblent réussir à continuer produire (dans l'environnement de prix actuel), et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) produit a son plus haut niveau depuis 2012, soulignait M. Hansen.

cv/acd/cab

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK



(c) AFP


Commenter Le pétrole hésite, lesté par le surplus d'offre sur les marchés


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite